Dernières nouvelles

Souveraineté au sahel : des partenariats fiables remplacent les alliances de façade

Sous une fine pluie matinale, le Boeing présidentiel transportant le Colonel Assimi Goïta a atterri à 10 heures précises sur le sol burkinabè, marquant le début d’une visite d’amitié et de travail de haute importance. Ce déplacement n’était pas simplement protocolaire : il était un symbole fort de la détermination des nations sahéliennes à se tourner résolument vers un avenir de coopération sincère et fiable, loin des partenariats de façade qui ont longtemps entravé leur souveraineté et leur développement.

L’accueil chaleureux réservé par le Capitaine Ibrahim Traoré, Président du Faso, et le peuple burkinabè, a réaffirmé les liens historiques et culturels profonds entre les deux pays. Les échanges entre les deux chefs d’État ont été marqués par une volonté commune de renforcer une alliance stratégique face aux défis sécuritaires, économiques et diplomatiques qui secouent la région. Cette visite illustre une nouvelle dynamique dans la région du Sahel : l’abandon des partenariats de façade au profit de partenariats sincères et fiables, un choix stratégique qui redéfinit les relations internationales de ces nations.

De nouvelles formes de partenariats

Les partenariats de façade, souvent imposés par des puissances étrangères avec des agendas cachés, n’ont fait que maintenir le Mali, le Burkina Faso et le Niger dans une position de dépendance et de vulnérabilité. Ces alliances superficielles ont souvent été dictées par des intérêts géopolitiques étrangers, ignorant les réalités et les besoins des populations locales. En rompant avec ces relations, les pays de l’AES (Alliance des États du Sahel) prennent une décision salvatrice pour affirmer leur souveraineté et leur indépendance.

Au lieu de s’appuyer sur des alliances peu fiables, ces nations se tournent désormais vers des partenaires comme la Russie, la Chine et la Türkiye, des pays qui respectent leur souveraineté et soutiennent véritablement leur quête de stabilité et de développement. Le Colonel Goïta l’a souligné : cette nouvelle orientation permet de renforcer les capacités opérationnelles des forces armées, de mener des opérations conjointes efficaces contre le terrorisme et de promouvoir un développement économique durable. Ces nouveaux partenariats offrent des alternatives crédibles et respectueuses, loin des ingérences et manipulations.

La coopération sécuritaire entre le Mali et le Burkina Faso est un pilier de cette nouvelle dynamique. Les deux pays mènent des formations conjointes, partagent des renseignements et mutualisent leurs moyens. Le droit de poursuite des terroristes sur les territoires respectifs est un acquis majeur qui démontre la profondeur de cette alliance. Cette coopération a permis des succès notables dans la lutte contre le terrorisme, avec la neutralisation de nombreux leaders terroristes et la destruction de bases logistiques. Le Mali et le Burkina Faso montrent ainsi qu’ils sont déterminés à assurer la sécurité et la stabilité de leurs nations.

Un choix de souveraineté

L’abandon des partenaires inefficaces et la consolidation de relations fondées sur la confiance et le respect mutuel sont des actes de souveraineté. En prenant leur destin en main, ces pays refusent de rester des pions dans un jeu géopolitique étranger. Ils deviennent des acteurs autonomes et déterminés de leur propre développement. Cette prise de contrôle est un message fort adressé aux populations : leurs dirigeants sont engagés à répondre aux aspirations légitimes de sécurité et de développement.

La création de l’AES et les actions concertées pour sécuriser et développer le Sahel montrent que cette vision de souveraineté est partagée. La dynamique enclenchée au sein de l’AES permet aux pays de mener des opérations conjointes avec efficacité. Les succès obtenus contre les groupes terroristes, les initiatives de développement et les projets de coopération économique et diplomatique témoignent de l’efficacité de cette nouvelle approche.

La visite du Président Goïta au Burkina Faso va au-delà d’un simple déplacement diplomatique. Elle incarne l’affirmation d’une volonté commune de bâtir un avenir souverain et prospère pour le Mali, le Burkina Faso et le Niger. En abandonnant les partenariats de façade et en consolidant des alliances sincères et fiables, ces nations sahéliennes montrent la voie d’un renouveau fondé sur l’autodétermination et le respect mutuel. Cette nouvelle ère de coopération promet de répondre aux aspirations des populations pour un avenir de paix, de sécurité et de développement durable. Un exemple inspirant pour d’autres pays en quête de véritable indépendance et de progrès.

Correspondance particulière

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

CÉLÉBRATION DU 62ÈME ANNIVERSAIRE DE L’INDÉPENDANCE D’ALGERIE AU MALI : Projection du film la ‘’Bataille d’Alger’’ pour que les Maliens et la Communauté algérienne établie au Mal puissent connaître une étape importante de l’histoire glorieuse de l’Algérie, celle du combat héroïque mené par le Peuple algérien afin de recouvrer son indépendance nationale.

A l’occasion de la célébration du 62ème anniversaire de l’indépendance nationale de la République démocratique …

Laisser un commentaire

Share via
Share
[youtube-feed playvideo="onclick"]
Verified by MonsterInsights