Dernières nouvelles

Situation sécuritaire au Mali en janvier 2024 : Le colonel Major Souleymane Dembélé fait le point des attaques et les opérations menées par les FAMA

Le mois de janvier 2024 a été marqué par des attaques des groupes terroristes  et la pose des EEI. Ces actions nuisibles ont poussé les FAMA à intensifier leurs actions  sur les différents théâtres d’opérations. Tels ont été entre autres, les points que le colonel Dembélé a développés devant les hommes et les femmes des médias, ce lundi 5 février 2024, dans la salle de conférence de la Direction de l’Information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA).

Selon le colonel Major Souleymane Dembélé, Directeur de la DIRPA, le mois de janvier 2024 a été plus intense que le mois de décembre 2023, poussant les FAMA à multiplier la pression sur les groupes terroristes avec des actions dynamiques sur le terrain, sous-tendues par des recherches aériennes ou terrestres. « Cela s’explique par beaucoup d’opérations dynamiques, opérations d’opportunités ; beaucoup de relève des troupes », a expliqué le colonel Major Dembélé. Selon lui, sur le théâtre Est, il y a eu une surveillance accrue du vecteur aérien dans les secteurs de Kidal, Ménaka, Léré, Tessalit, qui a permis de détruire des véhicules, des motos et d’importantes saisies d’armes. Il a indiqué que le 25 janvier, une attaque a visé le check point des environs de Hombori. Sur le théâtre Centre, dans les zones de Bandiagara, Mopti, les FAMA ont déjoué une embuscade lors de l’attaque du poste de Gossi à Tringa Ouré dans le Seno et Ouéré Dani et Atara, avec un bilan de 25 terroristes neutralisés, 2  capturés, des armes et plusieurs motos saisies. Sur ce même théâtre centre, le 26 janvier, plusieurs djihadistes ont été neutralisés à Fabacoura et Bouyagui Wérè. Quant au théâtre Sud, à savoir la région de Sikasso, Kayes, Nara, suite à l’attaque de Mourdiah, les FAMA ont intensifié les recherches sur les assaillants et avec l’appui feu du vecteur aérien. Les avions de chasse et les hélicos sont entrés en action. L’armée de l’air a fait 162 sorties ; 113 sorties en termes de reconnaissance, soit 444 heures ; 30 sorties de transport de troupes et 14 sorties en termes d’évacuation sanitaire, soit au total 319 sorties et 1299 heures. Selon le colonel Major Dembélé, ce mois de janvier a été aussi caractérisé par la pose d’EEI dans le secteur 5 de l’opération Maliko faisant 2 morts dans les rangs des FAMA. Le 23 janvier, deux explosions EEI ont été signalisées à Kwala, Mourdiah, région de Nara, sans faire de victime. Le 22 janvier, un véhicule de la relève descendante du GTIA Waraba a heurté un EEI sans également faire de victime. Cependant, le colonel Major Souleymane Dembélé va insister sur les comportements des journalistes, surtout les réseaux sociaux. Selon lui, il faut faire énormément attention à ces moments cruciaux, car consciemment ou inconsciemment on peut faire l’apologie des terroristes sans s’en rendre compte. Il y a des informations virales sans fondement qu’on rencontre sur les réseaux sociaux, qui font l’affaire des terroristes et qui peuvent saper le moral des troupes sur le terrain. Il a dit aux journalistes que son département est ouvert à tous, avant de leur demander d’envoyer les informations reçues à la DIRPA pour qu’elle puisse, à son tour les transmettre  à qui de droit. Ce sera la bonne manière, à son entendement, pour que chacun de nous puisse contribuer à l’installation  d’une paix. Il a aussi demandé aux journalistes d’éviter le jeu des terroristes qui sont aussi actifs sur les réseaux sociaux.

Par ailleurs, le colonel Major Souleymane Dembélé dira que le Ministère de la Défense  a été très actif. Il a, en outre,  rassuré que le 20 janvier prochain, l’hôpital militaire en construction sera opérationnel, joyaux qui servira les  civils aussi bien que les militaires.

Le 20 janvier dernier, fête de l’armée, à ses dires, il y a eu une prise d’armes lors de laquelle le président de la  Transition a remis un chèque géant de six milliards de FCFA (6 milliards de FCFA) au ministre de la défense pour les soldats et à leurs familles. Dans la même foulée, le président  de la Transition a décerné des médailles aux militaires blessés à la policlinique et à Gao.

« Les  FAMA ont toujours veillé sur le respect des Droits de l’Homme qui sont enseignés depuis la formation commune de base », va indiquer le colonel Major. C’est pour dire, souligne-t-il, qu’on ne peut être sensé  lutter pour  la sécurité d’une population et être lui-même le bourreau, comme  le font croire certains de nos détracteurs dans le dessein de déstabiliser les FAMA, semer la panique chez les populations. Il s’agit là de la désinformation savamment orchestrée par les ennemis de tout bord. Enfin, selon le colonel Major, l’armée se dressera partout contre de telles désinformations et veillera sur la mission que le peuple lui a confiée.

Fakara Faïnké

Source : Le Républicain

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Rentrée parlementaire du CNT : Les vérités crues et drues du Col Malick Diaw

La cérémonie solennelle d’ouverture de la session ordinaire d’avril 2024 marquant la rentrée parlementaire du …

Laisser un commentaire

Share via
Share
[youtube-feed playvideo="onclick"]
Verified by MonsterInsights