Dernières nouvelles

CAN 2023 : Les Aigles rêvent grand

Malgré l’absence de plusieurs cadres qui ont déclaré forfait pour cause de blessure, la sélection nationale, version Éric Sékou Chelle nourrit de grandes ambitions pour la CAN et part en Côte d’Ivoire avec la ferme intention de marquer le coup

En Côte d’Ivoire, le Mali va participer à sa 13ème Coupe d’Afrique des nations (CAN) après 1972 au Cameroun, 1994 en Tunisie, 2002 à domicile, 2004 en Tunisie, 2008 au Ghana, 2010 en Angola, 2012 au Gabon et en Guinée équatoriale, 2013 en Afrique du Sud, 2015 en Guinée équatoriale, 2017 au Gabon, 2019 en Égypte et 2021 au Cameroun (disputée en 2022). Côte d’Ivoire 2023 sera la 9ème participation consécutive des Aigles à la phase finale de la compétition.

Logée dans le groupe E, à Korhogo, la sélection nationale entrera en lice, mardi 16 janvier contre l’Afrique du Sud, au stade Amadou Gon Coulibaly avant d’en découdre avec la Tunisie, le 20 janvier, date anniversaire de la création de l’Armée malienne et de terminer la phase de poules contre la Namibie, le 24 janvier, au stade Laurent Pokou à San-Pedro. Sur le papier, la poule est abordable pour les Aigles qui apparaissent, avec les Aigles de Carthage, comme les deux favoris dans la course à la qualification en huitièmes (les deux premiers du classement se qualifient directement pour le deuxième tour).

Si le Mali a déjà rencontré l’Afrique du Sud et la Tunisie en phase finale (2 fois contre les Bafana Bafana d’Afrique, 3 fois contre les Aigles de Carthage), jamais la sélection nationale n’a croisé le fer avec les Brave Warriors à ce niveau de la compétition. Le Mali et la Tunisie, ont été tête de série lors du tirage au tri des éliminatoires et les deux sélections ont terminées, chacune, en tête de leur poule respective. Les Aigles de Carthage (21 participations à la CAN) ont totalisé 13 points sur 18 possibles (4 victoires, 1 nul et 1 défaite, 11 mais marqués, 1 encaissé), alors que les Aigles en ont obtenu 15 en 6 matches (5 succès , 1 défaite, 15 buts marqués, soit la 2è meilleure attaque derrière celle du Nigeria qui a marqué 22 buts). Maliens et Tunisiens ont donc concédé, chacun une défaite, mais il convient de préciser que la Tunisie a terminé avec la meilleure défense des éliminatoires (seulement 1 mais encaissé en 6 sorties).

C’est une équipe du Mali décimée par plusieurs forfaits qui se lance cette année à la conquête du plus prestigieux des trophées du continent. Parmi les joueurs qui ont déclaré forfait pour cause de blessure, figurent notamment Ibrahima Koné, El Bilal Touré, Cheick Doucouré, Adama Traoré « Malouda », Massadio Haïdara, tous titulaires de l’équipe. Malgré ces forfaits, le Mali affiche de grandes ambitions pour cette 34ème édition de la CAN et jugée à travers le parcours réalisé lors des éliminatoires et le talent de sa jeune génération, la sélection nationale a les moyens de déjouer les pronostics, pourquoi pas, remporter la CAN.
En tout cas, les supporters fondent beaucoup d’espoir sur les hommes du technicien Éric Sékou Chelle, dont la dernière défaite, faut-il le rappeler, remonté à mars 2023 (1-0 contre la Gambie lors des éliminatoires de cette même CAN) . Depuis, le capitaine Hamari Traoré et ses coéquipiers sont invaincus et ont enregistré 6 victoires et 1 nuls lors de leurs 7 derniers matches. On peut également rappeler que depuis sa prise de fonction, le sélectionneur Éric Sékou Chelle n’a perdu qu’une fois en 13 matches, toutes compétitions confondues (10 victoires, 2 nuls, 1 défaite, 31 buts marqués, 8 encaissés). Jusque-là la meilleure performance des Aigles à la CAN reste la finale perdue en 1972 devant le Congo (2-3). En 2012 au Gabon et en Guinée équatoriale et 2013 en Afrique du Sud, l’équipe a terminé sur la troisième marche du podium, synonyme de médaille de bronze.

ALLER LE PLUS LOIN POSSIBLE- Au total, 27 joueurs ont été sélectionnés par Éric Sékou Chelle. Le groupe est composé à 99% de joueurs expatriés et seul le gardien d’Afrique football élite (AFE) évolue au Mali. Tout en étant conscients de la complexité de la tâche qui les attend en Côte d’Ivoire, les joueurs martèlent à qui veut les entendre que leur objectif est de marquer le coup, en allant le plus loin possible dans la compétition. «Pour moi, le Mali fait partie des prétendants au titre.

Notre ambition est d’aller le plus loin possible, c’est une compétition importante pour nous parce que le pays n’a toujours pas remporté la CAN. Inch Allah l’équipe répondra présente en Côte d’Ivoire», dit sans détour le défenseur central Sikou Niakaté, dont c’est la première CAN. «Nous sommes dans un groupe très relevé, il va falloir se démarquer depuis le premier match. La qualification pour les huitièmes de finale va se jouer sur trois matches, il faut répondre présent. J’espère que cette année sera la bonne pour le Mali. On est très concentré là-dessus nous avons envie d’amener le Mali le plus loin possible, pourquoi pas ramener cette première CAN», insiste le joueur de 25 ans. Le milieu de terrain Yves Bissouma abonde dans le même sens et souligne la détermination du groupe à réaliser une grande CAN.
«On joue pour la patrie, il faut mettre le cœur.» Je suis prêt, je m’entraîne bien, j’ai un bon mental, tout va bien. Je veux aller le plus loin possible avec mon équipe nationale et cette envie est collective», déclare le joueur de Tottenham. Et de continuer : «On veut que cette CAN soit spéciale pour nous et on va se donner les moyens pour porter haut le Drapeau national.

C’est la Coupe d’Afrique, donc une compétition de haut niveau. Tous les matchs seront difficiles, mais l’équipe est prête physiquement et mentalement. Le plus important, c’est de rester positif et prier pour que tout le monde reste en bonne santé jusqu’à la fin de la CAN». Son compère du milieu de terrain Amadou Haïdara assure pour sa part que la préparation s’est bien déroulée au Centre d’entraînement pour sportifs d’élite de Kabala. «Tout s’est déroulé dans de bonnes conditions», se réjouit le joueur avant d’évoquer la poule du Mali. «Il n’y a pas de poules faciles.
Le football africain a évolué, il n’y a plus de petites équipes, chaque match sera différent et on se prépare pour pouvoir s’adapter et aller le plus loin possible», annonce le joueur. Le latéral Falaye Sacko appuie : «Aucun adversaire ne doit être minimisé, car toutes les équipes se valent aujourd’hui. Sur un bon groupe, l’ambiance et la motivation sont au rendez-vous. Je suis confiant, s’il vous plaît à Dieu le Mali ira loin», promet le sociétaire de Montpellier.

Quant au sélectionneur national Éric Sékou Chelle, il assure se concentrer déjà sur les objectifs du Mali. «L’objectif n’a pas changé, nous allons prendre les matchs les uns après les autres et essayer de les gagner. Chaque match sera comme une finale qu’il faut gagner. On va faire preuve d’humilité, on va travailler et on va être ambitieux. Ce sont les trois mots qui sont dans nos têtes : travail, ambition, humilité», rappelle le technicien malien. «Il y a des grosses nations en poux cette année, mais le Mali a également son mot à dire. On a beaucoup travaillé et on n’ira pas à la CAN pour voir le Mont Korhogo, on a un rêve et on se battra pour le réaliser», martèle le technicien avant de parler des adversaires de la phase de poules. «Nos trois premiers adversaires sont des bonnes équipes.
L’Afrique du Sud évolue le plus souvent en 4-2-3-1 avec quelques attaquants qui jouent en Angleterre, la Namibie joue un football de transition et la Tunisie est une équipe qui s’adapte à tous ses adversaires. Elle est capable de jouer à 5 derrière, ou évoluer en 4-3-3», décortique Éric Sékou Chelle qui disputera sa première CAN en Côte d’Ivoire, en tant qu’entraîneur. S’il va au bout de son rêve, Éric Sékou Chelle deviendra le premier technicien à offrir la couronne continentale au Mali et son nom sera à jamais gravé dans les annales du football national.

Ladi Madiheri DIABY

L’ESSOR

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Rentrée parlementaire du CNT : Les vérités crues et drues du Col Malick Diaw

La cérémonie solennelle d’ouverture de la session ordinaire d’avril 2024 marquant la rentrée parlementaire du …

Laisser un commentaire

Share via
Share
[youtube-feed playvideo="onclick"]
Verified by MonsterInsights