Dernières nouvelles

Mali : l’Observatoire pour les élections et la bonne gouvernance de Dr Ibrahim Sangho dissout

La décision de la dissolution  de  l’Organisation de la société civile ‘’ l’Observatoire pour les élections et la bonne gouvernance ‘’ a été  annoncée par le communiqué du  conseil des ministres, du mercredi 20 décembre 2023, à la demande du ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation.

Le  gouvernement justifie la dissolution de cet observatoire électoral  évoquant plusieurs  motifs  que les responsables de l’association n’auraient  pas accompli conformément à la loi 04-038 du 5 août 2004 relative aux associations et aux  dispositions  des statuts de la dite association. En effet, le ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation reproche à cette association d’avoir été incapable de  fournir les  sources de financements  des projets exécutés  depuis sa création.

Outre,  dans le communiqué  de dissolution de cette organisation de la société civile, il est indiqué que le gouverneur du district de Bamako n’a jamais été informé par les responsables de l’observatoire des changements et des modifications intervenus en son sein. S’y ajoute  l’absence   des rapports d’activité conformément  à l’instruction relative au dispositif  commun de coordination, de suivi et de contrôle des activités des associations au Mali.

Au-delà de tous ces manquements susmentionnés,  le  gouvernement accuse le Président de l’Observatoire, Dr Ibrahim Sangho,  de s’adonner à des déclarations de  nature à troubler l’ordre public. Il  cite entre autre les pronostics  du président de l’observatoire  sur le taux de participation  lors du référendum de juin 2023 en violation des prérogatives  de l’Autorité  indépendante de gestion des élections.

Il faut  noter que  le président de  l’Observatoire  pour les élections et la bonne gouvernance s’était distingué ces dernières années par  son expertise dans l’observation des élections.

 Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Rentrée parlementaire du CNT : Les vérités crues et drues du Col Malick Diaw

La cérémonie solennelle d’ouverture de la session ordinaire d’avril 2024 marquant la rentrée parlementaire du …

Laisser un commentaire

Share via
Share
[youtube-feed playvideo="onclick"]
Verified by MonsterInsights