Dernières nouvelles

Lutte anti- corruption: 10 milliards de F CFA découverts dans le compte d’un ancien président d’une institution

La lutte contre la corruption sera sans pitié pour les croqueurs de l’argent public. On parlera certes de chasse aux sorcières, de règlements de comptes politiques. Il ne s’agit ni l’un ni l’autre. Mais de récupérer les biens mal acquis. Il y a quelques jours, un gros poisson est tombé dans les filets des agents de l’Etat, chargés de traquer les sangsues. Il aurait été découvert dans le compte bancaire d’un ancien président d’une institution de la République des milliards de F CFA, piqués de façon malhonnête dans les caisses de l’Etat.

Plusieurs fois ministre. élu président d’institutions depuis l’avènement de la démocratie souillée. Notre du jour apparemment, avait un faible pour l’argent du pauvre contribuable malien ou peu enclin à l’argent facile. Il s’était fait une réputation d’homme propre. contrairement à beaucoup d’autres vrais faux démocrates qui se sont bien sucrés durant leur passage dans les hautes sphères de l’appareil d’Etat et cités dans des rapports des structures de contrôle, son nom n’a été associé à aucun scandale politico-financier , malgré l’ampleur de la corruption qui a passé du stade artisanal à celui de sophistiqué.sur le terrain , il avait une longueur d’avance sur ses détracteurs au sein de sa propre formation politique et ses adversaire politiques, qui l’attaquaient et le critiquaient sur son comportement jugé anti normal.

Mais voilà quelques jours après la remise officielle des rapports 2022 du Bureau du Vérificateur(BVG) et de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (OCLEI) au colonel Assimi Golta, président de la transition, les masques viennent de tomber sur son travail de fourmis à amasser de l’argent à son seul profit. Tenez-vous bien Il aurait été découvert dans son compte dans une banque de la place hautes un montant dix milliards  de F CFA, Une grosse prise pour des hommes chargés de recouvrer les biens soldés au peuple malien par des gens qui ont profité de leurs postes à responsabilité pour piller en bande organisées les richesses nationales. Et cela, dans l’impunité qu’ils étaient accordés en tripatouillant les textes à leur avantage.

Après cette belle moisson dans le cadre de la lutte anti -corruption. Selon des sources proches du dossier, l’argent aurait été reversé au trésor public. Depuis le croqueur d’argent facile, reste sans mot. Il aurait tout imaginé sauf un contrôle de son compte de la part de la transition, dont il serait en bon terme avec  certaines des têtes d’affiches, nous dit une source. Mais, du côté de son entourage certains s’agiteraient en défendant qu’il ne s’agisse pas d’un enrichissement illicite mais d’un cumul de ses avantages à tête des institutions qu’il a présidées. ils oublient que c’est le résultat d’un travail minutieux mené durant des mois pour éviter toute confusion, afin de ne pas jeter l’opprobre sur d’honnêtes citoyens.

Loin d’être une chasse aux sorcières ou d’un règlement de compte politique comme on aime à le dire quand on commence la traque des voleurs de la République, la lutte contre la corruption, l’enrichissement illicite

Que des défenseurs des causes perdues se trompent. il ne s’agit ni l’un ni l’autre. Mais de recouvrer les biens volés au peuple malien cela, elle sera sans pitié pour ceux qui se sont rendus coupables des crimes économiques contre le peuple malien depuis l’instauration qui ont donné l’assurance aux maliens que la lutte contre la corruption n’épargnera personne.

Yoro Sow

Source : L’inter de Bamako

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Rentrée parlementaire du CNT : Les vérités crues et drues du Col Malick Diaw

La cérémonie solennelle d’ouverture de la session ordinaire d’avril 2024 marquant la rentrée parlementaire du …

Laisser un commentaire

Share via
Share
[youtube-feed playvideo="onclick"]
Verified by MonsterInsights