Dernières nouvelles

Développement durable au Mali : Le CNPM propose cinq axes stratégiques

Dans le cadre de son plan d’actions quinquennal 2022-2027, le Conseil National du Patronat du Mali (CNPM), sous la direction de son président, Mossadeck Bally, a organisé à son siège, le samedi 11 novembre 2023, un séminaire de restitution des travaux des groupes de travail sur les cinq (5) axes stratégiques  à l’intention du gouvernement, des directions nationales et autres. C’était sous la présidence du ministre  de l’industrie et du commerce, Moussa Alassane Diallo.

Ce séminaire de restitution a enregistré également la présence des membres du Conseil National de la Transition (CNT), de l’ambassadeur de Turquie au Mali, ainsi que des patrons d’entreprises et d’institutions financières. Ils étaient nombreux à manifester de l’intérêt pour la restitution des travaux des groupes de travail sur les cinq (5) axes dont le patronat malien veut faire son cheval de bataille pour amorcer le développement au Mali. Il s’agit  entre autres des secteurs de l’énergie, du transport et infrastructures, des ressources humaines, du financement et de la fiscalité.  Ces travaux de réflexions font non seulement un diagnostic pertinent sur  ces différents secteurs, notamment les difficultés, les atouts, les acquis, mais ils dégagent également de fortes recommandations pouvant permettre leur développement dans la durée. Précisément, à travers ce séminaire, il s’agit d’informer, faire un état des lieux, analyser les enjeux et les défis et faire des recommandations et des propositions de solutions pour améliorer ces axes avec la présentation des résultats de ces travaux.

Remerciant les uns et les autres qui sont venus écouter ce qu’ils ont à dire, à proposer pour faire du Mali une destination d’investissements, le président du CNPM a fait savoir que c’est avec des investissements qu’on crée de la richesse, de l’emploi dans le pays chaque année.

Aux dires du Président du patronat du Mali, Mossadeck Bally, c’est la présentation de la synthèse des travaux qu’ils ont menés depuis l’installation du bureau, le 1er octobre 2022, suite aux élections patronales du CNPM. Il dira que pour ces cinq thématiques stratégiques, ils ont pensé que pour qu’une économie soit compétitive, attire des investissements, en dehors des deux conditions consubstantielles à tout investissement, à savoir la sécurité et la stabilité institutionnelle qui ne sont pas de leur ressort, il faut qu’elle présente au mieux quelques atouts. « Nous savons tous que pour développer un pays, il faut l’industrialiser », a-t-il précisé.  Plus loin, il dira que pour industrialiser, il faut des ressources, notamment de la main d’œuvre qualifiée, donc une adéquation parfaite entre la formation donnée aux jeunes et les emplois que l’économie crée. De même, il dira qu’il ne suffit pas de produire, mais qu’il faut aussi transporter. « On a besoin de bonnes infrastructures pour transporter, pour distribuer à l’intérieur mais aussi exploiter », a  expliqué Mossadeck Bally. Par ailleurs, il a fait savoir qu’une entreprise ne peut se prospérer sans financement, et qu’il n’y a rien de pire que l’injustice fiscale.

Après avoir fait le tour des axes, le ministre de l’industrie et du commerce, Moussa Alassane Diallo, dira que ce sont des axes prioritaires du développement économique du pays. « Ce sont des axes qui sont à la fois justes et justifiés et pertinents », a précisé le ministre.

Ousmane Baba Dramé

 

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Mali : Dialogue inter-Maliens : Bon démarrage des phases communales

Ces assises qui ont débuté samedi se tiennent du 13 au 15 avril sur toute …

Laisser un commentaire

Share via
Share
[youtube-feed playvideo="onclick"]
Verified by MonsterInsights