Dernières nouvelles

Redevabilité et exemplarité : Les deux mamelles de la démocratie

La tentative d’explication et d’apaisement de Mme la ministre de l’énergie et de l’eau sur le plateau de I’ORTM le 25 octobre 2023 au sujet du problème récurrent des coupures intempestives d’électricité au Mali est certes salutaire mais appelle plusieurs remarques :

En effet, de plus en plus, dans nos pays la démocratie soit disant occidentale est vouée aux gémonies car paraît-il inadaptée à nos réalités, sans pour autant lui opposer à ce jour aucun autre modèle plus performant et adapté Ce nouveau débat est un faux débat car il masque en réalité nos propres insuffisances et nos propres faiblesses que dis-je nos propres turpitudes !

Il est indéniable que la Démocratie représentative que nous avons instaurée est consubstantielle de deux éléments importants : la redevabilité et l’exemplarité des dirigeants, il est aussi indéniable que le mal qui ronge nos démocraties africaines aujourd’hui est justement le déficit abyssal de redevabilité et d’exemplarité de nos élites dirigeantes, les dirigeants ne sont tenus à aucun compte rendu régulier et substantiel devant leurs mandants et cela concerne surtout les hautes sphères de l’Etat une fois élus ou nommés nos Présidents et nos ministres deviennent des monarques sans aucun contrepouvoir ; le ministre ne rend compte qu’au Président seul maître de son destin et le Président ne rend compte à personne ! La sanction est rare sinon insignifiante, l’impunité est la règle !

A ce titre la prestation de Mme la ministre de l’énergie est un rare exemple de tentative d’exercice de redevabilité, exercice inachevé à notre avis car, en décidant de révéler devant l’opinion les causes et les responsables de la grave crise énergétique qui frappe notre pays , la ministre devait aller jusqu’au bout en précisions et en détails !
– La commande de groupes électrogènes a-t-elle fait l’objet d’un appel d’offre ?
Quand?
Appel d’offre restreint ou ouvert ?
Qui est l’adjudicateur gagnant ?
Pour quel montant ?
Qui a signé le contrat au nom de l’Etat ?
Une avance a-t-elle été versée ? Quel montant ?
Quelles sont les principales clauses contractuelles ? (délais de livraison, caractéristiques techniques, pénalités etc….) Qui a réceptionné les groupes ? Un rapport de réception a-t-il été établi ?
Quelles sont les sanctions ? – En ce qui concerne les 59 citernes disparues :
Elles appartiennent à qui ?
Quelles en sont les références ? (bordereaux, bon de sorties…)
Qui les a signés ? A ce stade, aucune vérité ne saurait être cachée, aucun intérêt ne saurait être protégé, aucune dignité ne saurait être ménagée au détriment de l’Etat et de l’intérêt public !
Mme la ministre devait tout dire ou se taire car son demi-silence ne peut que contribuer à perpétuer et faire prospérer l’impunité ! Mettre sur la place publique, punir sans état d’âme et sans faiblesse la petite et grande délinquance au sommet de l’Etat est la seule recette pour asseoir et imposer l’exemplarité dans la gestion publique ! Sans l’exemplarité des dirigeants et leur redevabilité la démocratie ne pourra jamais accoucher d’institutions fortes, respectées de tous et en qui les citoyens font confiance ! La démocratie n’a aucune couleur, elle n’est ni occidentale, ni orientale, elle est jusqu’à preuve du contraire le meilleur système que nous ayons aujourd’hui du pouvoir par le peuple pour le peuple !
La démocratie ne vaut que par l’usage que nous en faisons ! En face la seule alternative est la dictature !
Pour réduire le phénomène de délinquance à col blanc, il est nécessaire de supprimer toutes ces immunités dont jouissent les députés, les ministres et autres dirigeants ainsi que les procédures et juridictions exceptionnelles prévues pour les juger !
Tous les citoyens doivent être soumis à la justice de manière égale quelque que soit leur rang.
La réalité est que beaucoup d’entre nous, investissons et nous investissons dans la politique pour notre seule promotion économique et sociale ! La véritable refondation du Mali c’est promouvoir, exiger l’exemplarité et la redevabilité des dirigeants et combattre avec opiniâtreté l’impunité !
La véritable refondation du Mali c’est supprimer tous les fonds dits ” de souveraineté ” des chefs d’institutions qui sont des puits sans fond de corruption et de prévarication !
La véritable refondation du Mali c’est de faire enfin de la réduction du train de vie l’Etat une réalité vérifiable et non un slogan creux !
La véritable refondation du Mali c’est enfin de toujours mettre l’éthique avant l’étiquette !
M Touré

Source : L’Alternance

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Santé publique: Des cas de méningite confirmés dans la région de Gao et en Commune V du District de Bamako

Le jeudi 21 mars 2024, le Directeur national de la Santé et de l’Hygiène publique …

Laisser un commentaire

Share via
Share
[youtube-feed playvideo="onclick"]
Verified by MonsterInsights