Dernières nouvelles

Collectivités territoriales : La CODEM se méfie des délégations spéciales annoncées

Le Parti Convergence pour le Développement du Mali s’est prononcé à travers un communiqué sur l’annonce du gouvernement de mettre en place des délégations spéciales dans certaines collectivités. Il exprime des réserves et des inquiétudes

En effet, lors de l’avant-dernier conseil des Ministres, le département de l’administration territoriale a fait cas de l’installation des délégations qu’il motive par le constat de griefs compromettants relevés par les contrôles dans certaines collectivités. En attendant de rendre l’effectivité de la mesure annoncée par le ministre d’Etat Abdoulaye Maïga, l’intention fait déjà jaser du côté des camarades de Housseini Amion GUINDO. Ils ont notamment réagi par-là manifestation d’inquiétudes au sujet du moment choisi pour une telle mesure, tout en relevant un manque de transparence dans la démarche. La Codem s’interroge, en clair, sur la nécessité de mettre en place des délégations spéciales à un moment où le report des élections générales fait rage. Et de déplorer le défaut de transparence dans le processus de sélection des collectivités territoriales concernées. Pour la CODEM, les noms de ces collectivités auraient dû être communiqués en même temps que la décision gouvernementale. Par-delà la pertinence de la démarche, les «col-bleus» s’interrogent sur sa conformité avec les dispositions légales applicables en la matière. «Le parti déplore la non dissolution des collectivités territoriales concernées au cas par cas, seule préalable avant une telle décision qui ne doit avoir aucun caractère global», peut-on lire dans le communiqué. Poulo et sa famille politique préviennent qu’ils surveillent de près la mise en place desdites délégations, tout en souhaitant qu’elles s’effectuent dans l’impartialité et dans l’intérêt exclusif des collectivités territoriales concernées. Un argument de plus pour entamer le marquage fait au pouvoir avec qui, la CODEM diverge quant au report de la présidentielle de février prochain.

A.KEÏTA

 

 

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Pour « activités subversives susceptibles de troubler l’ordre public » : Le gouvernement dissout la CMAS de l’imam Mahmoud Dicko

Le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Colonel Abdoulaye Maïga, a …

Laisser un commentaire

Share via
Share
[youtube-feed playvideo="onclick"]
Verified by MonsterInsights