Dernières nouvelles

Spécial 22 septembre, Lutte contre le terrorisme : L’Armée opère en toute autonomie

Grâce à de nombreuses acquisitions de matériels (avions et hélicoptères de combat et de transport, véhicules blindés, drones) ces dernières années, les FAMa peuvent opérer aujourd’hui en toute autonomie.

 

Les multiples interventions dans le cadre des opérations Maliko, Kèlètigui et Tilé Kura ont permis de mettre hors combat des centaines de terroristes à travers le territoire national.

Au nombre des raisons qui ont mobilisé les Maliens en 2020 pour une rupture dans la gouvernance du pays figure sans doute la détérioration de la situation sécuritaire. Il n’est donc point surprenant que le renforcement de la sécurité sur l’ensemble du territoire national ait été érigé comme premier axe du Plan d’action du gouvernement (PAG). Dès lors, pour juguler l’hydre terroriste, les autorités de la Transition se sont, de manière résolue, engagées à disposer d’un outil de défense à hauteur de la menace. Depuis la rectification de la trajectoire de la Transition intervenue en mai 2021, les résultats qui en découlent, sont de plus en plus encourageants.

Depuis l’installation du colonel Assimi Goïta à la tête de l’État, l’Armée enregistre des succès indéniables sur les différents théâtres d’opérations. Ce succès en dit long sur la montée en gamme des Forces armées maliennes (FAMa). Ces troupes engagées sur le front arrivent désormais à monter, en toute autonomie, des actions aéroterrestres, sur la base de renseignements bien précis.

Au cours de l’année 2022, plus d’un millier de terroristes, dont des chefs importants ont été neutralisés par les FAMa. Des bases et des plots logistiques ont été également détruits. À la lumière des décomptes de la Direction de l’information et des relations publiques de l’Armée (Dirpa), les FAMa ont neutralisé, de janvier à décembre 2022, plus de 1.889 terroristes, dont une dizaine de grandes figures recherchées.

Du mois de janvier à mai 2023, plus de 700 terroristes ont été neutralisés par nos Forces armées et 261 interpellés. Dans les secteurs de Ténenkou, Sofara, Boni, Douentza, Bandiagara, Tessit, Ansongo et d’autres localités, les FAMa ont neutralisé 65 terroristes et interpellés 42, a annoncé le mercredi 25 janvier 2023, l’état-major général des Armées, soulignant que 62 missions offensives ont été menées. Dans le cadre de l’opération Kèlètigui et du plan Maliko, au cours du mois de février, les FAMa ont neutralisé 153 terroristes et interpellé 79. Aussi, les soldats maliens ont-ils détruit 15 bases terroristes, autant d’Engins explosifs improvisés (EEI) et récupéré une importante quantité d’armes et de munitions, dont 74 Pistolets mitrailleurs (PM), 20 fusils de chasse, deux Lance-roquettes antichar (LRAC).

Courant le mois de mars, l’Armée a neutralisé 168 terroristes et interpellé 91 à travers la destruction de 20 bases ennemies, selon un communiqué de la hiérarchie militaire. Aussi, les soldats ont-ils détruits 13 EEI et récupérés une importante quantité d’armes et munitions ainsi que du matériel roulant. Cette moisson est composée de 19 véhicules, 38 motos, 49 PM, deux Pistolets Kalachnikov mitrailleuses (PMK) autant de LRAC et un fusil de chasse.

EQUIPEMENTS MILITAIRES- Sur la base de renseignements fiables, de mars à avril 2023, les FAMa ont mené plusieurs opérations aéroterrestres qui ont permis la neutralisation d’une centaine de terroristes et l’interpellation de 17 autres, à travers la destruction de cinq bases obscurantistes. Dans un communiqué du chef d’état-major général des Armées, il ressort que les FAMa ont neutralisé, du 08 avril au 20 mai 2023, 167 terroristes et interpellé 32 autres.

S’y ajoutent la destruction de 13 plots logistiques terroristes, neuf véhicules et 148 motos récupérés. Courant le mois de mai, nos militaires ont neutralisé 67 terroristes, interpellé 62, a indiqué, le lundi 05 juin 2023, le premier responsable de la Dirpa, le colonel Souleymane Dembélé, lors d’une conférence de presse. Dans la même période, en termes d’opérations aériennes, l’Armée a fait 594 vols, dont 162 appuis feu et 305 transports.

Sans conteste, ces prouesses enregistrées par nos hommes sont la résultante de la volonté des autorités de la Transition de bâtir une armée à hauteur de souhait. Nul doute qu’après l’acquisition d’une quantité importante d’équipements militaires notamment des aéronefs, des radars, des drones et véhicules blindés, la peur est désormais du côté des forces du mal.

Faut-il rappeler qu’au mois d’avril 2023, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta a remis plusieurs centaines d’équipements militaires d’artillerie et de cavalerie aux FAMa. Ces équipements sont composés de véhicules blindés 4X4 de type VP11 à tourelle fermée et équipés de mitrailleuses 12,7 mm. Des véhicules blindés à roues 4X4 de type Guardian extrême et d’autres 4X4 de type CS/VP11 tout-terrain, dotés de mitrailleuses de 12,7 mm spécifiques pour les unités spécialisées comme les forces spéciales font aussi partie des nouvelles acquisitions de l’Armée malienne. Sans oublier des BRDM-2, BTR-60 et BTR-70 modernisés, des véhicules tactiques de combat (KIA et Toyota), des camions logistiques (citernes à eau, citernes à carburant et camions d’allègement).

En plus de ces équipements, les FAMa avaient acquis, le mercredi 30 mars 2022, deux hélicoptères, un radar de dernière génération et d’autres matériels militaires, en provenance de la Russie. Le 2è lot d’équipements militaires, qui a eu lieu courant mois d’avril 2022, était composé de deux hélicoptères de combat et de radars de surveillance de 4è génération. Après la base de l’Armée de l’air de Sévaré (Mopti) en décembre 2022, celle de Gao a réceptionné également des drones de type Bayraktar TB2, courant février 2023, des mains du ministre de la Défense et des Anciens combattants, le colonel Sadio Camara.

Il faut signaler que de 2020 à nos jours, de nombreuses opérations militaires (Maliko et Kèlètigui) ont été initiées dans le but de soulager les souffrances des populations exposées aux actions perfides des Groupes armés terroristes (GAT). Une autre opération d’envergure, dénommée «Tilé Kura» (jour nouveau en français), a été lancée, le 20 janvier 2023, par le chef suprême des Armées, le colonel Assimi Goïta. C’était lors de son discours à la Nation à l’occasion de la fête de l’Armée nationale. Cette nouvelle opération «Tilé Kura» qui a permis de sécuriser la tenue du référendum en juin dernier, fera de même pour les élections générales à venir.

Toutes ces opérations concourent à étendre les espaces contrôlés pour permettre la libre circulation des personnes et de leurs biens, facteur de reprise des activités socioéconomiques et du retour durable de l’administration et des services sociaux de base dans les localités qui étaient affectées par l’insécurité, notamment les régions du Centre (Mopti, Bandiagara et Douentza) et les régions du Nord (Gao, Tombouctou, Kidal, Ménaka et Taoudénit).

Souleymane SIDIBE

Source : l’Essor

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Mali : Dialogue inter-Maliens : Bon démarrage des phases communales

Ces assises qui ont débuté samedi se tiennent du 13 au 15 avril sur toute …

Laisser un commentaire

Share via
Share
[youtube-feed playvideo="onclick"]
Verified by MonsterInsights