Dernières nouvelles

Tombouctou : Les Fama déjouent deux attaques complexes

La confrontation s’est soldée par de lourdes pertes du côté de l’ennemi dont de nombreux combattants ont été neutralisés. Les soldats ont récupéré aussi des armes et des munitions.

L’efficacité d’une armée repose surtout sur le renseignement. C’est une réalité admise par tous les stratèges de guerre parce que la methode est irréparable pour l’ennemi qui voit très souvent ses plans déjoués. Les Forces armées maliennes (FAMa), moquées il y a quelque temps par des prétendus experts des questions de sécurité, ont fini par monter en puissance avec le renforcement en matériels de combat terreste et  en vecteur aérien. De quoi faire changer la peur de camp. Les terroristes, régulièrement mis en déroute, procèdent ces derniers temps à des attaques sporadiques, avec l’objectif de porter des coups décisifs aux FAMa. Sans y parvenir.

La preuve a encore été administrée dimanche dernier dans la Région de Tombouctou. Les groupes armés terroristes qui écument la zone ont vu leur règne de potentats locaux prendre fin avec l’arrivée de l’Armée dans le camp, rétrocédé par la Minusma. Ayant pris une bonne raclée lors des combats qui ont précédé l’occupation du camp par les FAMa, ils n’arrivent pas à digérer cette défaite et cherchent à prendre leur revanche.

Mais c’est compter sans la vigilance, la détermination et le professionnalisme des Forces armées maliennes. C’est ainsi que l’exploitation des renseignements a permis à un convoi de ravitaillement des FAMa, quittant Tombouctou pour Ber, le dimanche dernier vers 12 heures, de déjouer deux attaques complexes de l’ennemi, notamment une à l’Engin explosif improvisé (EEI) par des terroristes évoluant à bord de véhicules et sur des motos à une vingtaine de kilomètres de Ber.

L’information a été donnée dimanche par l’Armée qui souligne que la promptitude de la réaction et les frappes aériennes ayant visé des véhicules armés dans le secteur ont mis en déroute les terroristes. Côté FAMa, le bilan fait état de trois blessés, un camion fortement endommagé par le souffle de l’explosion de l’EEI détruit sur place. Mais l’ennemi a subi de lourdes pertes.

«Onze terroristes neutralisés, un pick-up calciné, deux PKM, un LRAC, une mitrailleuse 12,7 mm, six PM, cinq motos, trois radios et beaucoup de munitions ont été récupérés», a précisé l’Armée dans son communiqué, tout en ajoutant qu’au cours de la progression, dans un village abandonné situé à 15 km à l’ouest de Ber, un guetteur habillé en tenue militaire FAMa a été neutralisé.

La hiérarchie militaire a révélé que les actions de fouilles préliminaires menées par les FAMa depuis leur arrivée à Ber ont permis de rassurer les populations. Au cours de ces actions, le bilan est de quatre suspects interpellés et mis à la disposition de la prévôté pour enquêtes. S’y ajoutent trois pick-up abandonnés par l’ennemi avec supports de bitube 14,5 mm, deux mitrailleuses de 12,7 mm, des boîtes chargeurs de 14,5 mm, une carabine chinoise. Mais aussi des munitions de calibre 12,7 mm et 7,62 mm en vrac, un chargeur Motorola, des drapeaux terroristes, des tenues et beaucoup d’autres effets militaires récupérés.

Ces actions salutaires de nos braves soldats attestent de leur volonté de marquer la rupture avec les anomalies ou les erreurs antérieures dans la mission de sécurisation du territoire, des personnes et de leurs biens. Dans son communiqué, l’Armée a aussi annoncé le retour progressif de la population rassurée et qui entretient un bon climat avec les FAMa. Cela, après le passage des camps de Ber et Goundam (Région de Tombouctou) entre les mains de l’Armée malienne.

Auparavant, l’Armée avait annoncé le vendredi 18 août aux environs de 8 h 50, des tirs d’obus en direction de la ville de Tombouctou par les groupes armés terroristes, perturbant la quiétude des populations. Cette attaque n’a fait aucune victime ni dégâts. Les terroristes, mis en déroute, sont incapables de porter le moindre coup décisif à l’Armée. Ils procèdent à des attaques sporadiques et à un matraquage médiatique sur les réseaux sociaux et dans les médias étrangers pour cacher leur Bérézina. Tout cela en complicité avec des ennemis de la patrie.

Il faut rappeler que depuis le dimanche dernier aux environs de 08h30, les FAMa ont pris possession de l’emprise de Ber, rétrocédée par la Minusma, après de nombreux incidents ayant émaillé leur mouvement. Dans un communiqué publié le même jour, l’état-major général des Armées a indiqué que le vendredi 11 août, une tentative d’incursion dans le dispositif et des tirs de harcèlement contre le convoi FAMa a fait un bilan d’un mort et quatre blessés côté ami.

«Les assaillants ont abandonné sur le terrain 04 corps, plusieurs motos et des matériels militaires», a fait remarquer la source  militaire, soulignant que le lendemain, le bilan des affrontements a évolué, avec côté ami six morts et quatre blessés. Dans leur débandade, les groupes armés terroristes ont abandonné 24 corps, 18 AK-47 et 12 motos.

Souleymane SIDIBE

Source : l’Essor

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

𝗟𝗘 𝗚𝗢𝗨𝗩𝗘𝗥𝗡𝗘𝗨𝗥 𝗗𝗘 𝗞𝗜𝗗𝗔𝗟 𝗚𝗔𝗟 𝗚𝗔𝗠𝗢𝗨 𝗥𝗘𝗖𝗨 𝗘𝗡 𝗔𝗨𝗗𝗜𝗘𝗡𝗖𝗘 𝗣𝗔𝗥 𝗟𝗘 𝗗𝗚 𝗗𝗘 𝗟’𝗜𝗡𝗣𝗦

Ce lundi, 15 avril 2024, le Directeur Général de l’Institut National de Prévoyance Sociale, M. …

Laisser un commentaire

Share via
Share
[youtube-feed playvideo="onclick"]
Verified by MonsterInsights