Dernières nouvelles

Situation du stock d’engrais au 20 juillet 2023 à Niono : Des doutes sur la véracité des chiffres

Des voix se lèvent de plus en plus dans les 7 zones de productions de l’Office du Niger pour exprimer leurs inquiétudes face aux problèmes constatés dans la livraison des engrais subventionnés par l’Etat par les fournisseurs retenus, notamment DPA Sa, KO2. Le plus récent est celle de la lettre de l’Alliance des syndicats nationaux agricoles du Mali. Dans cette lettre, les leaders syndicaux, ont non seulement fait part au ministre de l’Agriculture de leurs inquiétudes face à l’incapacité de certains fournisseurs retenus, notamment DPA Sa, KO2 pour pouvoir exécuter correctement leur engagement dans le délai. Mais également lui faire constater l’absence de la Société Gnoumani sur la liste des fournisseurs retenus dans le cadre de la fourniture d’engrais subventionnés dans les zones Office du Niger. Toutefois, ils ont sollicité l’intervention rapide du tout nouveau ministre de l’Agriculture pour résoudre ce problème. Car selon eux, aujourd’hui, mettre à l’écart un fournisseur historique et classique comme Gnoumani Sa dans la livraison de l’engrais subventionné en zone Office du Niger allait créer une crise chez les producteurs du riz. Par la même occasion, les responsables de l’Alliance ont demandé au ministre Dembélé de dépêcher une mission d’investigation, afin de vérifier la disponibilité des stocks d’engrais chez les fournisseurs retenus, notamment Société Doucouré (DPA) et Société Ely Diarra (KO2). Ce message a été bien reçu par le nouveau patron du département en charge de l’Agriculture.

C’est ainsi, dans sa lettre d’identification des fournisseurs possédant des stocks d’engrais en date du 18 juillet 2023 adressée aux Gouverneurs de région, le tout nouveau ministre de l’Agriculture, Lassine Dembélé, informe que suite à la réunion de prise de contact avec les fournisseurs retenus pour l’approvisionnement des exploitants agricoles en intrants agricoles subventionnés au titre de la campagne agricole 2023, malgré les efforts déployés par le Gouvernement pour payer une partie des arriérés des fournisseurs, le niveau de mise en place des intrants agricoles subventionnés reste faible.

Afin de renverser cette tendance, le ministre dans sa lettre invite les gouverneurs de région à faire prendre les dispositions par les commissions locales de réception et de distribution des intrants agricoles subventionnées présidées par les Sous-préfets au niveau des arrondissements et les chefs de zones au niveau des offices, pour faire des investigations en vue d’identifier les fournisseurs d’engrais qui disposent des stocks et de saisir son département par écrit avec des propositions concrètes pour accélérer le niveau d’approvisionnement des producteurs en intrants agricoles subventionnés.

Le ministre Dembélé a également profité l’occasion pour informer les gouverneurs que les dates de livraison des engrais de fond et de couverture ont été prorogées de 10 jours à compter de la date de signature de la lettre de prorogation adressée aux fournisseurs concernés (le 18 juillet 2023).

C’est conformément à cette demande du ministre, que la Commission de vérification de stocks d’engrais sous la prévision du directeur de zone de Niono, Sékou Ibrahim Barry, a dressé un tableau sur la situation du stock d’engrais au 20 juillet 2023 dans des magasins des trois fournisseurs retenus pour la subvention, notamment DPA SA, Ely Diarra KO2, Togouna SA, plus les 11 magasins de Gnoumani Sa, qui n’est pas pour le moment concerné dans la subvention.

La situation est ainsi dressée : DPA : Urée 2217 tonnes ; NPKS 2009 tonnes ; DAP 0. Chez Ely Diarra KO2 : Urée 752 tonnes ; NPKS 450 ; DAP 60. Togouna SA : Urée 3810 tonnes ; NPKS 3215 tonnes ; DAP 100 tonnes. Chez Gnoumani : Urée 5000 tonnes ; NPKS 1500 tonnes ; DAP 2000 tonnes.

Ce tableau dressé par la Commission a été catégoriquement rejeté par Yaya Coulibaly, membre de ladite Commission de vérification, non moins vice-président de la Chambre d’agriculture locale de Niono, qui a d’ailleurs participé aux différentes visites de la commission. Selon Yaya Coulibaly, les chiffres donnés par la Commission concernant les sociétés DPA et KO2 ont été falsifiés, voire gonflés par certains membres. Et de donner pour sa part les vrais chiffres : chez DPA SA : Urée 71 tonnes, DAP 21 tonnes. Chez KO2 : Urée 50 tonnes ; DAP 20 tonnes.

Moussa Bouaré, délégué de zone, Samba Diallo, de l’Alliance des syndicats nationaux agricoles du Mali, Karamoko Dembélé, Brahim Magara, Adama Koné, ont tour à tour exprimé leurs inquiétudes face au retard constaté ça et là dans l’exécution correcte du marché par les fournisseurs d’engrais retenus. Ils ont suggéré aux autorités de la transition de réintégrer Gnoumani Sa dans la liste des fournisseurs d’engrais retenus, afin de sauver la campagne pour éviter la situation de l’année passée.

AMTouré

Source22 Septemb

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Rentrée parlementaire du CNT : Les vérités crues et drues du Col Malick Diaw

La cérémonie solennelle d’ouverture de la session ordinaire d’avril 2024 marquant la rentrée parlementaire du …

Laisser un commentaire

Share via
Share
[youtube-feed playvideo="onclick"]
Verified by MonsterInsights