Dernières nouvelles

Sommet Russie-Afrique : Le président Goïta participe au grand rendez-vous de Saint-Petersbourg

En marge des travaux du sommet, le chef de l’État, le colonel Assimi Goïta, rencontrera le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine et d’autres chefs d’État africains.

Il assistera aussi au défilé de la Marine russe sur les berges du fleuve Neva.

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, est attendu, aujourd’hui dans la matinée, à l’aéroport international de Saint-Petersbourg par les autorités russes et les diplomates maliens en poste auprès de la Fédération de Russie. Le président Goïta prendra part, jeudi et vendredi, au Sommet Russie-Afrique et au Forum économique et humanitaire Russie-Afrique qui se tiendront à Saint-Petersbourg, la belle ville du nord de la Fédération de Russie aux côtés d’une quarantaine de chefs d’état et de gouvernement africains.

L’agenda du président de la Transition est très chargé dans la grande métropole russe. Il prendra la parole aux cérémonies d’ouverture et de clôture de deux événements (jeudi et vendredi). L’audience avec son homologue russe, Vladimir Poutine, sera marquée par une décoration de l’hôte du sommet par le colonel Goïta. Des audiences avec des chefs d’état africains sont aussi au programme de la visite du président Assimi Goïta.

Il est également prévu que le président de la Transition assiste au défilé de la Marine russe sur les berges du fleuve Neva. Une rencontre est programmée aussi avec la communauté malienne vivant en Russie. D’autres rencontres bilatérales se tiendront avec certains ministres et leurs homologues russes ou avec des responsables russes dans le cadre du renforcement du partenariat avec la partie russe. Plusieurs opérateurs économiques, cadres des structures techniques et universitaires maliens sont aussi présents à Saint-Petersbourg. Ce sera l’occasion pour eux d’animer des panels sur la diversification de la coopération avec le Mali.

Le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, dans un message publié lundi dernier dans plusieurs médias africains dont L’Essor, a expliqué les enjeux du deuxième Sommet Russie-Afrique, après celui de Sotchi en 2019. L’hôte du sommet a tout d’abord précisé que les relations de partenariat entre son pays et l’Afrique seront prioritaires dans les décennies à venir. Il a ensuite rappelé que ces relations de partenariat sont solides et enracinées profondément et se sont toujours caractérisées par la stabilité, la confiance et la bienveillance.

« La Russie a constamment soutenu les pays africains dans leur lutte contre le joug colonial. Elle a contribué à renforcer les institutions, à renforcer leur souveraineté et leur capacité de défense. Plusieurs centaines d’infrastructures et d’industries ont été construites dans certains pays africains avec la participation des spécialistes russes dans plusieurs domaines comme les centrales électriques, les systèmes d’irrigation, les entreprises industrielles et agricoles qui sont fonctionnelles pour certaines. Par ailleurs, des milliers de médecins, ingénieurs, officiers militaires et enseignants africains ont été formés en Russie », a rappelé le chef de l’état russe, mettant en lumière le soutien inestimable de la Russie soviétique aux états africains fraîchement indépendants.

35.000 ÉTUDIANTS AFRICAINS- Le président Vladimir Poutine a tenu à rappeler aussi la collaboration traditionnellement étroite sur la scène internationale, la protection ferme et cohérente des intérêts des pays africains sur les foras internationaux de la part de l’ex-Union des Républiques socialistes soviétiques (URSS) et présentement par la Russie.

Ce pays a toujours respecté le principe de «solution africaine aux problèmes africains» et a été solidaire avec les Africains dans leur lutte pour l’autodétermination, la justice et la défense de leurs droits légitimes. «Nous n’avons jamais tenté d’imposer à nos partenaires nos idées propres sur leur structure interne, les formes et les méthodes de gestion, les objectifs de développement et les voies pour les atteindre. Notre respect de la souveraineté des États africains, de leurs traditions et valeurs, de leur désir de définir eux-mêmes leur destin et de bâtir librement les relations avec leurs partenaires est resté intact», a rappelé le président russe.

L’hôte du sommet a rassuré que son pays poursuivra l’approvisionnement des pays africains en céréales à titre commercial et gratuit et cela malgré les sanctions imposées et surtout que cette année, la Russie attend une récolte record. Il a aussi promis d’intensifier la formation universitaire, technique et technologique des étudiants africains qui sont présentement au nombre de 35.000 dont 6.000 bénéficient des bourses octroyées par la Russie. Ce chiffre connaîtra dans les prochaines années une augmentation de même que la formation interuniversitaire et commerciale sera intensifiée.

La Fédération de Russie va élever à un niveau conséquent la coopération humanitaire, culturelle, sportive et des médias. Le président russe a invité d’ores et déjà les jeunes Africains à prendre part au Forum mondial de la jeunesse qui sera organisé en mars 2024 à Sotchi. Cette rencontre de grande envergure regroupera les jeunes et sera l’occasion d’entretenir un dialogue amical informel, libre de toutes barrières idéologiques et politiques, de préjugés raciaux ou religieux.

Le président Vladimir Poutine s’est dit très enthousiaste d’accueillir ses homologues avec qui il est disposé à avoir des entretiens et une communication fructueuse et constructive.

Envoyé spécial

Moriba COULIBALY

Source: l’Essor

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Rentrée parlementaire du CNT : Les vérités crues et drues du Col Malick Diaw

La cérémonie solennelle d’ouverture de la session ordinaire d’avril 2024 marquant la rentrée parlementaire du …

Laisser un commentaire

Share via
Share
[youtube-feed playvideo="onclick"]
Verified by MonsterInsights