Dernières nouvelles

Minusma : Le sort déjà scellé ?

Des signes avant-coureurs inclinent à répondre par l’affirmative. La direction générale des Douanes vient d’interdire les importations de matériels au profit de la Mission onusienne.

L’on sera fixé peut-être ce vendredi à l’issue de la réunion du Conseil de sécurité de l’ONU devant statuer sur la demande de retrait formulée par le gouvernement malien

Suite à l’officialisation de la demande du «retrait sans délai» de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) par les autorités maliennes, le ministère de l’Économie et des Finances, à travers la direction générale des Douanes, a pris une mesure conservatoire qui sera lourde de conséquences sur le fonctionnement de la Mission onusienne.

En effet, dans une correspondance en date du mardi 27 juin 2023, le directeur général des Douanes, l’inspecteur général Amadou Konaté, a instruit les directeurs régionaux, les chefs de bureaux et des représentations des douanes à l’extérieur «d’interrompre immédiatement les importations de tout matériel à destination de la Mission onusienne jusqu’à la date de son retrait définitif du territoire du Mali», précise le document.

Il convient de rappeler que le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, lors de son intervention à la tribune de Nations unies le 16 juin dernier, à l’occasion du débat public du Conseil de sécurité sur le rapport trimestriel du secrétaire général de l’ONU sur la situation au Mali, avait demandé le retrait sans délai de la Minusma. Cette décision a reçu le soutien de la grande partie de la classe politique et de la société civile maliennes.

Le gouvernement du Burkina Faso a également exprimé son soutien aux autorités maliennes pour cette décision courageuse et patriotique

Désormais, les regards sont tournés vers le Conseil de sécurité de l’ONU qui doit en principe se réunir le 30 juin pour statuer sur la demande de retrait formulée par le gouvernement malien. Les discussions pourraient porter sur les modalités de retrait de la Mission onusienne du Mali. Selon certains observateurs, l’ONU aurait envisagé de proposer un délai de six mois pour effectuer le retrait total de la Minusma. Tandis que le gouvernement malien veut un retrait dans les plus brefs délais.

Aboubacar TRAORE

Source : l’Essor

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

EDM Tombouctou : en arrêt partiel

Dans une note d’information diffusée le vendredi 16 février dernier, l’agence régionale d’EDM Tombouctou a …

Laisser un commentaire

RSS
Follow by Email
[youtube-feed playvideo="onclick"]