Dernières nouvelles

Baccalauréat 2023 : Les consignes de rigueur appliquées à la lettre

Les surveillants veillent au respect strict des consignes à eux données. Aucun incident majeur n’a été signalé par les responsables des centres d’examen visités. Les quelques récalcitrants ont subi la rigueur des textes.

Au 2è jour de l’examen du Baccalauréat, les épreuves se déroulaient normalement dans les différents centres d’examen. La volonté affichée par les autorités scolaires de lutter contre les fraudes, les fuites de sujets et les faux sujets communément appelés les (3F) reste intacte. Ces efforts semblent avoir porté leurs fruits si l’on en juge par le calme et la transparence qui prévalent dans les différents centres d’examen.

Notre équipe de reportage a sillonné, hier, 4 centres d’examen de Bamako, notamment ceux du lycée public «Ibrahima Ly 1 et 2» (Lily 1 et 2) de Banankabougou, du lycée privé «Mama Thiam» (LPMT) de l’Hippodrome et du lycée «Centre culturel islamique» d’Hamdallaye.

Globalement tout se passe dans une grande quiétude. Au centre Lily 1, le président de ce centre, Mamadou Dembélé, appuyé par des éléments des Forces de sécurité, s’activait à régler un cas de fraude d’un candidat, appréhendé avec un téléphone portable contenant le libellé du sujet en anglais. Il a été exclu pour le reste des épreuves. Il n’avait que ses yeux pour pleurer.

Autre incident signalé par le président du centre Lily 1 : un candidat s’était présenté avant le début des épreuves, sans sa carte scolaire. Il a été renvoyé à la maison pour récupérer sa pièce d’identité. Il sera admis en salle après un léger retard de 10 minutes. Un autre postulant dont le retard (environ une heure) était considérable n’a pas eu les mêmes faveurs. Il fut simplement prié de quitter les lieux.

Le centre Lily 1 accueille 832 candidats dont 493 filles. Ces postulants sont repartis entre 28 salles sous l’encadrement de 58 surveillants. Autre fait marquant reste l’absence de 59 candidats. Ceux-ci ne se sont pas présentés pour composer en anglais.

Au niveau du Centre 2 du lycée «Ibrahima Ly», aucun incident majeur n’a pas été enregistré. Mais le président de Lily 2, Oumar Cissé dit qu’il passe devant les différentes salles de classe à chaque épreuve pour signaler des cas d’anomalies aux surveillants afin qu’ils en tiennent compte. Le centre Lily 2 compte 719 candidats dont 210 filles pour 25 salles. Ils sont 50 surveillants mobilisés pour encadrer les postulants.

L’examen du Bac a lieu dans un climat apaisé au centre LPMT rassure le président de ce centre, Halidou Dicko. Il a expliqué qu’en dépit de l’interdiction d’accéder au centre d’examen avec un téléphone portable, certains élèves se sont entêtés à se présenter avec ces appareils de communication. Les contrevenants se sont vu retirer leurs téléphones.

Les 547 candidats de l’établissement privé «Mama Thiam», repartis entre 22 salles sous l’encadrement de 44 surveillants, composent en géographie. Dans ce centre d’examen, 65 absents postulants manquaient à l’appel. Le lycée du «Centre culturel islamique» d’Hamdallaye n’a pas été non plus confronté à des cas des 3F, précise le président du centre, Hamadoun Djikandé. Il s’est réjoui de constater le bon déroulement des épreuves. Il faut rappeler que ce centre  accueille 384 candidats inscrits, dont 172 filles pour 13 salles. Ce sont 360 postulants qui ont répondu à l’appel pour composer dans la série Terminale sciences expérimentales (Tsexp).

Sidi WAGUE

Source : l’Essor

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Lutte contre le chômage grandissant au Mali : Et si la solution passait par l’utilisation des jeunes à l’Office du Niger ?

Au Mali, le chômage, particulièrement chez les jeunes, est une crise qui ne montre aucun …

Laisser un commentaire

Share via
Share
[youtube-feed playvideo="onclick"]
Verified by MonsterInsights