Dernières nouvelles

Gestion du projet d’intervention d’urgence COVID-19 : Plus de 496,84 millions de FCFA d’irrégularités financières décelées par le BVG au PIU COVID-19

La présente vérification financière a pour objet, la gestion du Projet d’Intervention d’Urgence (PIU) COVID-19. Elle a pour objectif de s’assurer de la régularité et de la sincérité des opérations de gestion. Les travaux de vérification ont porté sur l’examen des opérations de dépenses et de réception effective des équipements et intrants achetés au titre des exercices 2021 (du 1er juillet au 31 décembre) et 2022.

Le PIU COVID-19 est un programme du Gouvernement de la République du Mali qui vise à renforcer sa capacité à prévenir la pandémie COVID-19, à s’y préparer et à y répondre. Le projet comporte trois (03) composantes: (i) Préparation et réponse aux situations d’urgence COVID-19; (ii) Amélioration de l’accès aux services de soins de santé; (iii) Gestion de la mise en œuvre, suivi et évaluation, et coordination.

La mission de vérification du Bureau du Vérificateur Général (BVG) a relevé des irrégularités d’ordre administratif et d’ordre financier relevant de dysfonctionnements du contrôle interne.

Irrégularité administrative

Le Projet d’Intervention d’Urgence (PIU) COVID-19 n’exige pas des structures bénéficiaires le remboursement des avances non justifiées dans le délai requis. Le Vérificateur Général (VG) a recommandé au Coordinateur du PIU COVID-19 d’exiger des structures bénéficiaires, la justification des avances dans le délai.

Irrégularités financières

Le montant total des irrégularités financières s’élève à 496 848 028 FCFA. Le Vérificateur Général, Monsieur Samba Alhamdou Baby a dénoncé au Procureur de la république près le Tribunal de Grande Instance de la Commune III du district de Bamako chargé du Pôle économique et financier les irrégularités relatives aux avances non justifiées et non remboursées par certaines structures bénéficiaires pour un montant de 99 484 675 FCFA, aux intrants non expédiés aux bénéficiaires par le Directeur de la pharmacie et du médicament pour un montant de 23 524 356 FCFA, à la réception et à la non-livraison de matériels et d’équipements aux structures sanitaires bénéficiaires, enlevés par des agents des services de la Santé pour un montant de 373 838 997 FCFA.

Source: CC/BVG

SourceInter De Bamako

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

EDM Tombouctou : en arrêt partiel

Dans une note d’information diffusée le vendredi 16 février dernier, l’agence régionale d’EDM Tombouctou a …

Laisser un commentaire

RSS
Follow by Email
[youtube-feed playvideo="onclick"]