Dernières nouvelles

Journée mondiale sans Tabac : L’OMS invite plutôt à cultiver des aliments

Le Mali à l’instar de la communauté internationale célèbre mercredi 31 mai la Journée mondiale sans tabac sous le thème : « cultivons des aliments, pas du tabac ».

Instituée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en 1987, la Journée mondiale sans tabac ou « World No Tobacco Day en anglais », vise à faire mieux connaître, partout dans le monde, l’épidémie de tabagisme et ses effets mortels. Le tabagisme est la plus importante épidémie évitable à laquelle les soignants sont confrontés.

La culture du tabac nuit à notre santé, à celle des agriculteurs et de la planète, selon l’OMS, annonçant que la campagne 2023 consiste à encourager les gouvernements afin qu’ils mettent fin aux subventions accordées à la culture du tabac et qu’ils utilisent les économies réalisées pour aider les agriculteurs à passer à des cultures plus durables qui améliorent la sécurité alimentaire et la nutritionnelle.

Mais aussi dénoncer les efforts déployés par l’industrie du tabac pour entraver la recherche de moyens de subsistance durables. Selon les statistiques de l’OMS, le tabagisme est la deuxième cause de décès dans le monde avec plus de 8 millions de morts chaque année. Plus de 7 millions d’entre eux sont des consommateurs ou d’anciens consommateurs, et environ 1,2 million des non-fumeurs involontairement exposés à la fumée.

« 75.000 personnes meurent chaque année du tabagisme en France, où ce dernier est la première cause de mortalité évitable », indique le Tabac info service, soulignant qu’il est également responsable de 20% des cancers et constitue la première cause de maladies cardio-vasculaires soit 80% des victimes d’infarctus âgées de moins de 45 ans sont fumeurs. Sans compter les maladies respiratoires, pour lesquelles le tabac constitue le facteur de risque principal.

Presque la moitié des enfants respirent régulièrement, dans les lieux publics, un air pollué par la fumée de tabac. « Le tabac est le premier facteur de risque de cancer, responsable d’un cancer sur cinq et d’un décès sur trois par cancer. Consommer du tabac augmente le risque de 17 localisations différentes de cancer », rappelle le directeur de l’Ensemble hospitalier de l’Institut Curie, en France, Pr Steven Le Gouill.

Aujourd’hui l’Afrique compte environ 77 millions de fumeurs et selon les prévisions de l’OMS, ce chiffre augmentera de 40% d’ici 2025 par rapport à 2010 ,soit la plus forte augmentation observée à l’échelle mondiale.

Aboubacar TRAORE

Source : l’Essor

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Trajet Bamako-Kayes : Un calvaire pour les passagers

Certains cars effectuent ce trajet en 17 heures à cause de l’état de dégradation avancée …

Laisser un commentaire

[youtube-feed playvideo="onclick"]