Dernières nouvelles

Semaine nationale de l’intégration africaine : La vision 2050 de la Cedeao déclinée

«La vision 2050 de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) : défis, enjeux et perspectives». C’était le thème d’une conférence-débats organisée, lundi dernier au Mémorial Modibo Keïta, par le ministère des Maliens établis à l’extérieur et de l’Intégration africaine.

Des informations intéressantes ont été partagées en vue d’une appropriation des instruments de l’organisation
La rencontre avait pour objectifs d’informer et de sensibiliser les populations en vue d’une meilleure appropriation des instruments de la Cedeao. Mais aussi de vulgariser les textes juridiques de l’organisation communautaire, notamment sur la libre circulation des personnes et des biens.
L’initiative s’inscrit dans le cadre des activités de la Semaine nationale de l’intégration africaine, célébrée cette année du 25 au 31 mai à travers un programme riche et varié.
Ainsi, l’édition 2023 a été marquée, entre autres, par la cérémonie de montée des couleurs à la Tour de l’Afrique le 25 mai, suivie de la séance de dégustation des mets africains le lendemain. S’y ajoutent la journée de la Cedeao, tenue samedi 27 mai, suivie des conférences-débats lundi 29 mai sur les enjeux de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlécaf), la vision, les défis et les enjeux de la Cedeao.
La cérémonie a été présidée par le représentant du ministre des Maliens établis à l’extérieur et de l’Intégration africaine, Moussa Guindo, en présence du délégué général à l’intégration africaine, Tahirou Sidibé. L’évènement a aussi enregistré la participation du représentant du ministre en charge de la Refondation de l’État, Oumar Koné, et d’autres invités.
Après les mots introductifs du délégué général à l’intégration africaine, le représentant du ministre en charge des Maliens établis à l’extérieur a évoqué le contexte global actuel de notre pays.
Occasion pour Moussa Guindo de rappeler que le Mali a toujours œuvré pour la promotion de l’intégration africaine malgré les difficultés auxquelles nous sommes confrontés. Pour lui, en tant que pionnier de l’intégration africaine, notre pays est considéré comme le modèle le plus réussi en matière d’intégration. C’est dans cette dynamique que la question d’intégration africaine figure au rang des priorités pour les autorités de la Transition, a-t-il fait comprendre. Avant de saluer les organisateurs de cette conférence pour la pertinence de l’initiative.
Les travaux étaient dirigés par le délégué général à l’intégration africaine, en présence du représentant de la représentation résidante de la Cedeao au Mali… La Semaine nationale de l’intégration africaine est célébrée chaque année par le gouvernement à travers le ministère en charge des Maliens établis à l’extérieur en collaboration avec la Mission de l’Union africaine pour le Mali et le Sahel (Misahel) et la représentation spéciale de la Cedeao dans notre pays.
Créée le 28 mai 1975, la Cedeao a comme objectif, conformément aux visions des pères fondateurs, de promouvoir la coopération et l’intégration dans la perspective d’une union économique de l’Afrique de l’Ouest en vue d’élever le niveau de vie des peuples, de maintenir et accroître la stabilité économique. Mais aussi de renforcer les relations entre les États membres et contribuer au développement du continent.
Aboubacar TRAORE
Source : l’Essor

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Communiqué de presse: Le Groupe Ecobank obtient le titre prestigieux de Meilleure Banque pour les PME en Afrique 2024 par Global Finance

Ecobank, le principal groupe bancaire panafricain, est fier d’annoncer qu’il a remporté le prestigieux prix …

Laisser un commentaire

Share via
Share
[youtube-feed playvideo="onclick"]
Verified by MonsterInsights