Dernières nouvelles

Corruption et détournement de fonds au sein de la CMDT : deux hauts cadres méditent sur leur sort à la MCA

Pour une affaire de corruption et de détournement de fonds publics, deux hauts cadres de la compagnie malienne pour le développement du textile (CMDT) ont été interpellés, puis déférés à la maison centrale d’arrêt de Bamako par les éléments de la gendarmerie du Camp I, le vendredi 26 mai dernier.

Les deux incriminés dont nous tairons les noms étaient, courant 2022, tous chefs de division au sein de la CMDT. Ils travaillaient ensemble dans le même bureau depuis des années. Sur la base des indiscrétions, il ressort que les deux responsables faisaient usage des anciennes factures au profit de leur cause. C’est-à-dire, relate une source, ils utilisaient des factures déjà payées aux transporteurs pour pouvoir frauduleusement soustraire de l’argent.

Le dommage causé à travers ce réseau clanique est estimé à plus de 500 millions de nos francs, apprend-on. Ainsi, des irrégularités ont été constatées suite à la gestion du service par les deux chefs de division en question.

Ce n’est pas tout. Les responsables se trouvant actuellement à la compagnie malienne pour le développement du textile ont décelé des doublons de factures et des chèques émis sur la base desdites factures par les deux hauts cadres. Se fondant sur ces différents faits présumés, les responsables de la CMDT ont alors décidé, sans ambages, de porter plainte contre les deux présumés auteurs de ces faits de corruption et de détournement de fonds publics. Pour des fins d’enquête, le dossier a été alors confié à la brigade de recherche de la gendarmerie de camp I de Bamako. Avec à leur tête le lieutenant Moussa Touré, les éléments de la brigade ont minutieusement mené des investigations afin de faire la lumière sur le dossier de corruption.

Lesdites investigations ont abouti à l’interpellation, le vendredi 26 mai 2023, des deux chefs de division. Ils ont été, par la suite, déférés à la prison centrale de Bamako. En attendant le jour de leur jugement, les deux responsables continuent de méditer sur leur sort en prison.

Mamadou Diarra

Source: Le Pays

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

EDM Tombouctou : en arrêt partiel

Dans une note d’information diffusée le vendredi 16 février dernier, l’agence régionale d’EDM Tombouctou a …

Laisser un commentaire

RSS
Follow by Email
[youtube-feed playvideo="onclick"]