Dernières nouvelles

Port illégal des uniformes militaires : La hiérarchie invite les civils à s’abstenir de cette pratique dangereuse

Dans un communiqué en date du 30 avril 2023 et signé par le Directeur de l’Information et des relations publiques des Armées (DIRPA), Colonel Souleymane Dembélé, l’Etat-major Général des Armées (EMGA) dit avoir constaté que les nombreux combattants neutralisés lors de l’attaque complexe déjouée contre l’aéroport de Sévaré, le samedi 22 avril 2023, portaient des uniformes militaires. Le contenu du communiqué informe que le plan de l’ennemi reposait sur une capacité d’infiltration dans le dispositif de protection de la ville.

L’EMGA reconnaît avoir tiré les leçons de cette tentative ainsi que celles d’autres attaques antérieures, au Mali comme ailleurs, au cours desquelles les assaillants utilisent la perfidie pour tromper la vigilance des forces légitimes afin de commettre des actes barbares contre les paisibles citoyens, sans aucune considération pour les règles les plus élémentaires du Droit International Humanitaire.

A travers ce communiqué, la hiérarchie militaire entend attirer l’attention de l’opinion sur le danger que représente, pour la sécurité publique, le port non réglementé des tenues militaires. « Il est important que les civils ayant pris l’habitude de porter illégalement les tenues militaires, prennent conscience du danger que représente ce phénomène et dont pourraient profiter des terroristes qui sont soumis à une forte pression. Par ailleurs, toute personne s’habillant en tenue militaire, de quelque nature, motifs ou couleur, sans être membre régulier des Forces de Défense et de Sécurité, contribue à semer la confusion, à brouiller la distinction entre combattants et civils », relate le communiqué.

En conséquence, l’EMGA invite les civils à s’abstenir de porter des tenues militaires sans autorisation, étant entendu que des dispositions seront prises pour rechercher et lutter contre le port irrégulier d’uniformes. Ces dispositions, précise le document de l’armée, vont s’intensifier et conduiront au minimum au retrait systématique des tenues, avec la possibilité de poursuite contre les contrevenants pour mise en danger de la vie d’autrui. Dans la même logique, l’EMGA invite tous les vendeurs d’uniformes ou d’équipements militaires de tous types à se mettre en règle, en montrant leurs licences et un état de leurs stocks à la Direction du Commissariat des Armées, structure chargée de mettre en œuvre la politique des Armées en la matière. Pour la réussite de cette opération salvatrice et nécessaire pour l’armée, un point focal pour ce processus d’enregistrement a été déjà mis en place. Il s’agit du Capitaine Kalilou Traoré, joignable aux numéros 76166480 et le 66717484. La date limite pour cette activité est fixée au 15 mai 2023 à 15h 00. A l’expiration de ce délai, les mesures de recherche et de retrait systématique des équipements s’appliqueront. Confiant du soutien constant, maintes fois renouvelé des populations maliennes à leurs forces armées Maliennes dans la lutte contre le terrorisme, l’EMGA en appelle au sens citoyen de tous en vue de continuer à conjuguer les efforts sur cette question de sécurité nationale.

Sidiki Adama Dembélé

Source : Le Républicain

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Mali : Dialogue inter-Maliens : Bon démarrage des phases communales

Ces assises qui ont débuté samedi se tiennent du 13 au 15 avril sur toute …

Laisser un commentaire

Share via
Share
[youtube-feed playvideo="onclick"]
Verified by MonsterInsights