Dernières nouvelles

CAN 2023 : Les Aigles pour finir le travail

La sélection nationale affronte la Gambie, cet après-midi dans un match délocalisé à Casablanca au Maroc et un nul suffit aux hommes d’Éric Sékou Chelle pour se qualifier pour la phase finale de la CAN, Côte d’Ivoire 2023.

Le Mali a l’occasion, aujourd’hui, de se qualifier pour la CAN, Côte d’Ivoire 2023. Les Aigles affrontent les Scorpions de Gambie dans un match délocalisé au stade Mohammed V à Casablanca, au compte de la 4è journée des éliminatoires. Leader du groupe G avec 9 points, la sélection nationale n’a besoin que d’un match nul pour valider son ticket pour la 34è édition de la grande messe du football continental.

«On joue tous les matches pour les gagner, même s’il y a 90% de chance qu’on soit qualifié, on va essayer de remporter ce match pour assurer définitivement la qualification. Tant que mathématiquement, ce n’est pas encore terminé, il faut toujours aller chercher cette qualification», a déclaré le défenseur Massadio Haïdara.

De son côté, son partenaire de la défense, Mamadou Fofana assure que la motivation reste la même : «Il faut gagner ce match pour assurer la qualification. On sait que ça ne sera pas facile, parce que la Gambie a une très bonne équipe, mais nous allons tout faire pour finir le boulot dès cette 4è journée». Cette 4è journée marque le début de la phase retour des éliminatoires.

Les Aigles ont remporté tous les matches de la phase aller face, respectivement au Congo (4-0 au stade du 26 Mars), au Soudan du Sud (3-1 en Ouganda) et à la Gambie (2-0 au stade du 26 Mars). La Gambie ne disposant pas de stades homologués par la Confédération africaine de football (CAF), a choisi le Maroc pour accueillir les Aigles.

Le match se disputera donc sur terrain neutre et cela ne peut qu’avantager les hommes du sélectionneur Éric Sékou Chelle. Les supporters attendent de la sélection nationale qu’elle reproduise la copie de la manche aller, disputée vendredi dernier au stade du 26 Mars. Lors de ce premier acte, les Aigles ont monopolisé le ballon (63% de possession, 493 passes, 22 tirs dont 7 cadrés contre 37% de possession, 298 passes, 5 tirs dont 1 cadré pour la Gambie), mais surtout marqué deux buts sans en prendre.

Le sélectionneur national, Éric Sékou Chelle ne pourra pas compter sur les services de son défenseur central, Boubacar Kiki Kouyaté, suspendu pour cumul de cartons. Pour constituer son axe central, le technicien aura le choix entre le duo Mamadou Fofana-Issiar Dramé ou Moussa Diarra-Mamadou Fofana ou encore la paire Mamadou Fofana-Falaye Sacko, le deuxième ayant joué à ce poste lors de la CAN 2021 et des éliminatoires de la Coupe du monde, Qatar 2022. Deux autres joueurs seront absents à Casablanca. Il s’agit du meneur Kamory Doumbia et de l’ailier Nene Dorgeles laissés au compte de la sélection espoir. L’absence de ces deux éléments peut amener Éric Sékou Chelle à changer son 4-4-2 losange en 4-4-2 plat.

Quart de finaliste de la précédente CAN, la Gambie joue sa survie à l’occasion de cette 4è journée des éliminatoires. Les Scorpions (surnom de la sélection gambienne, ndlr) ne comptent que 3 points après trois journées de débats et ont besoin d’au moins, match nul pour rester dans la course à la qualification. Une nouvelle défaite contre le Mali pourrait anéantir les chances de qualification de l’équipe pour la prochaine CAN et il faut s’attendre à voir Musa Barrow et ses coéquipiers jouer leur va-tout, cet après-midi au stade Mohammed V à Casablanca.

«J’ai vu beaucoup de choses positives dans mon équipe, on va travailler avec confiance pour obtenir au moins le nul au retour. On a vu une très bonne équipe de Gambie en deuxième période du match aller, j’espère qu’on va jouer tout le match comme ça contre le Mali à Casablanca», a déclaré le sélectionneur belge des Scorpions Tom Saintfiet après la défaite de la manche aller. Le technicien a, ensuite, affiché sa confiance pour la suite des événements. «Si on obtient un point contre le Mali dans les deux matches, on va gagner au Soudan du Sud en juin et à domicile contre le Congo.

Cela suffira pour obtenir le billet de la qualification», a dit Tom Saintfiet qui estime que la Gambie est la mieux placée pour «terminer deuxième du groupe, derrière le Mali». Dans l’autre match de la poule, le Congo s’est rélancé hier après sa défaite surprise à domicile (1-2) contre le Soudan du Sud, en battant le même adversaire 1-0   dans un match délocalisé en Tanzanie. Grâce à ce résultat, les Diables rouges prennent la deuxième place du classsement avec 6 points contre 3 unités pour la Gambie et le Soudan du Sud.

Pour mémoire, le Maroc est la première nation à se qualifier sur le terrain pour la CAN. Sans jouer, les Lions de l’Atlas (6 points) ont décroché le précieux sésame vendredi dernier à la faveur du match nul entre l’Afrique du Sud et le Liberia (2-2) qui comptent chacun 1 point. Avec la suspension du Zimbabwe par la FIFA, ce groupe a été réduit à trois équipes et le Maroc a remporté ses premiers matches face, respectivement à l’Afrique du Sud (2-1) et au Liberia (2-0).

Ainsi, quelle que soit la suite des événements, la sélection du Royaume chérifien est assurée de terminer à l’une des deux places qualificatives de la phase finale. Il y a fort à parier que les Marocains, demi-finalistes de la dernière Coupe du monde, seront rejoints aujourd’hui par les Aigles, version Éric Sékou Chelle.

Aujourd’hui au stade Mohammed V à Casablanca

16h : Gambie-Mali

Ladi Madiheri DIABY

Source : l’Essor

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

EDM Tombouctou : en arrêt partiel

Dans une note d’information diffusée le vendredi 16 février dernier, l’agence régionale d’EDM Tombouctou a …

Laisser un commentaire

RSS
Follow by Email
[youtube-feed playvideo="onclick"]