Dernières nouvelles

Mali-Côte d’Ivoire : La valeur des échanges commerciaux s’élève à 913 milliards de FCFA en 2022

La révélation a été faite par le chef de la délégation ivoirienne, Abdoulaye Kouyaté, lors de l’ouverture des travaux des experts en prélude à la tenue de la 4è session de la grande commission mixte de coopération.

Cette réunion s’inscrit dans une dynamique de raffermissement et de diversification des relations de coopération qui lient les deux pays

Après 19 ans d’hibernation marquée par les «récents malentendus» relatifs à l’affaire des 49 militaires ivoiriens, la coopération entre le Mali et la Côte d’Ivoire reprend de plus belle avec la rencontre des experts des deux pays qui a démarré hier au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

Objectifs : évaluer les conclusions et recommandations de la session précédente de la grande commission mixte de coopération, qui s’est tenue en 2004, mesurer les progrès réalisés et les obstacles rencontrés et envisager ensemble de nouvelles perspectives. L’ouverture des travaux a été coprésidée par le secrétaire général du département en charge des Affaires étrangères, Seydou Coulibaly, et le chef de la délégation ivoirienne, Abdoulaye Kouyaté.

Cette réunion s’inscrit dans une dynamique de raffermissement et de diversification des relations de coopération qui lient les deux pays. Elle doit permettre aux deux parties de réaffirmer leur engagement et leur volonté de renforcer davantage les relations de coopération bilatérale en leur insufflant une nouvelle dynamique dans l’intérêt réciproque des deux pays. Remerciant les autorités maliennes pour l’accueil «chaleureux» qui a été réservé à sa délégation, Abdoulaye Kouyaté a espéré que cette rencontre soit l’occasion de tourner définitivement la page des longues pauses dans une relation qui dispose pourtant de tous les leviers pour figurer au nombre des plus dynamiques dans l’histoire de coopération sud-sud sur notre continent.

En guise d’illustration, la valeur des échanges commerciaux entre la Côte d’Ivoire et le Mali, au titre de 2022, est de 913,4 milliards de Fcfa avec une hausse de 45% par rapport à celle de 2021, qui s’élève à 493,8 milliards de Fcfa. Pour le chef de la délégation ivoirienne, ce bond qualitatif sans précédent fait du Mali, à ce jour, «le premier client mondial de la Côte d’Ivoire avec 909 milliards de Fcfa de marchandises vendues en 2022». Mais également l’un des plus gros fournisseurs de la Côte d’Ivoire au niveau mondial.

MODÈLE DE RÉUSSITE- Abdoulaye Kouyaté a, par ailleurs, encouragé les deux parties à aller encore plus loin en mettant en œuvre de façon effective les mécanismes garantissant la libre circulation des personnes et des biens ainsi que le droit d’établissement. Il s’agit, a détaillé le chef des experts ivoiriens, d’éliminer toute entrave à l’implantation des activités dans les milieux d’affaires nationaux entre les deux pays. Et de faciliter l’accès mutuel à leur marché respectif. «Il nous faudra également envisager de nouveaux axes stratégiques en vue de renforcer notre coopération et insuffler une nouvelle dynamique aux relations entre nos deux pays», a exhorté Abdoulaye Kouyaté. Cela est d’autant plus important que «dorénavant cette relation se veut forte et durable pour faire face aux nombreux défis de l’heure que sont l’insécurité à nos frontières, la lutte contre la pauvreté, l’autosuffisance alimentaire…», a-t-il ajouté.

Pour sa part, le secrétaire général du département en charge des Affaires étrangères a insisté sur la nécessité pour les deux États et pour le bien-être de leurs populations de promouvoir davantage la coopération en matière de consultations politiques et diplomatiques, d’administration, de défense, de sécurité, d’échanges économiques et commerciaux. S’y ajoutent la promotion des investissements, les transports et les infrastructures, l’artisanat et le tourisme… Pour Seydou Coulibaly, la conjoncture difficile liée à la crise économique et sécuritaire doit «nous inciter à davantage de concertations et de conjugaison de nos efforts afin de relever ensemble les défis qui nous assaillent». Il a ensuite réaffirmé la volonté politique et la disponibilité des autorités maliennes de faire de la coopération avec la Côte d’Ivoire une priorité, un partenariat gagnant-gagnant et un modèle de réussite.

Seydou Coulibaly a espéré que des travaux sortiront de pertinentes recommandations pour consolider les acquis et dégager de nouvelles perspectives au profit de la paix, de la sécurité et pour le développement économique, social et culturel de nos deux pays.

La rencontre des experts prend fin aujourd’hui.  La grande commission mixte de coopération Mali-Côte d’Ivoire a été créée en 1977 à Abidjan. Elle devrait se réunir tous les deux ans alternativement entre les deux pays afin de faire le point de la coopération bilatérale.

Bembablin DOUMBIA

Source : l’Essor

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Communiqué de presse: Le Groupe Ecobank obtient le titre prestigieux de Meilleure Banque pour les PME en Afrique 2024 par Global Finance

Ecobank, le principal groupe bancaire panafricain, est fier d’annoncer qu’il a remporté le prestigieux prix …

Laisser un commentaire

Share via
Share
[youtube-feed playvideo="onclick"]
Verified by MonsterInsights