Dernières nouvelles

Mois de ramadan et vie chère : Pas d’exonération en vue

Au cours d’un Café de presse sur des questions d’actualité au Conseil national du patronat du Mali (CNPM), la DGCC a annoncé qu’il n’y aura pas d’exonération sur les denrées de première nécessité.

Une mauvaise nouvelle pour les consommateurs à une dizaine de jours du ramadan.

La 2ème édition du Café de presse  entre les hommes de média et la direction nationale du Commerce, de la Concurrence et de la Consommation (DGCC) a eu lieu hier. Cette rencontre avec les journalistes s’est déroulée en présence du ministre de l’Industrie et du Commerce, Mahmoud Ould Mohamed et du directeur national du Commerce, de la Concurrence et de la Consommation (DGCC), Boucadary Doumbia. Les échanges ont porté sur plusieurs sujets, la vie chère, le ramadan qui s’approche à grand pas et l’exonération au Mali.

« Pas d’exonération cette année pour le mois de ramadan, quand même pas pour le moment », a indiqué l’expert de la DGCC, Seydou Kassogué, chargé de faire la lumière sur l’exonération au Mali. À l’en croire, le marché est suffisamment approvisionné pour faire face au mois de raamadan pendant lequel, les prix flambent grandement. « Le marché est suffisamment approvisionné », rassure-t-il.

Selon l’expert, le ministère du Commerce ne participe pas directement à l’élaboration de l’exonération. « L’exonération est décidée par décret pris en conseil des ministres et susvisé par un arrêté du ministre en charge des finances ». Par ses mots, le ministre du Commerce est interpelé dans le cadre seulement de la signature du cahier de charge et aussi du suivi de l’exécution des mesures de l’exonération sur le marché. D’où l’intervention de la brigade.

Dans son exposé, M. Kassogué a fait savoir que l’exonération est prise en charge par une loi spécifique et ne s’opère que suivant des circonstances et des cas. Il a cité des situations de survenance d’événements à caractère extraordinaire comme le cas de Covid-19, des services financés sur des bases d’accord de financement et les services du fonctionnement des missions diplomatiques.

Le Café de presse est à sa deuxième édition et il sert de cadre d’échanges entre la presse et les responsables de la DGCC pour éclairer les lanternes sur les prix des denrées et mettre en lumière les efforts de l’État dans la stabilisation des prix au Mali.

Koureichy Cissé

Source : Mali Tribune 18 Mar 2023

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Point de presse du Ministre des Mines, le Pr Amadou Kéita : Le ministère au chevet de la mine de Tabakoto

La situation de l’exploitation minière au Mali était au centre d’un point de presse animé …

Laisser un commentaire

RSS
Follow by Email
[youtube-feed playvideo="onclick"]