Dernières nouvelles

Terrorisme : Les sanctuaires du Sud se réorganisent

On assiste à une résurgence des groupes terroristes dans la partie sud du Mali depuis quelques semaines. Les mouvements de ces hommes armés ont été signalés par les populations locales les ayant vus se déplacer en motos par petits groupes.

Généralement, les suspects sont à deux sur chaque moto. Il s’agit d’un changement de stratégie de la part des groupes terroristes qui font face à une répression sanglante dans les régions du Nord et du Centre sont particulièrement surveillées par les moyens aériens dont disposent les forces de défense et de sécurité.

Dans leur fuite, les terroristes se dirigent vers la région de Koulikoro où on les signale dans plusieurs localités. Hier, 15 janvier, des villageois ont signalé 12 hommes sur 6 motos aperçus à Tougouni. Les mêmes sources indiquent avoir aperçu au moins 50 suspects à Dinan Bamanan dans une forêt. Jusqu’ici, ces hommes armés en fuite refusent de s’en prendre aux villageois et à leurs biens, même si les chasseurs Donso alertés ont commencé à patrouiller dans certains villages.

Par ailleurs, plusieurs lieux de regroupement des terroristes sont signalés entre la région de Koulikoro et celle de Kita. La forêt du Baoulé est redevenue un nouveau sanctuaire des islamistes dont la présence est attestée par des villageois. La présence de suspects terroristes est ancienne dans cette forêt qui se trouve entre la région de Kita et l’ouest du cercle de Kolokani. Les ressortissants de cette zone craignent un affrontement entre ces hommes armés et les chasseurs locaux.

On soupçonne ces hommes armés d’être derrière les récentes attaques contre les postes tenus par les forces de défense et de sécurité à proximité de Bamako. Ainsi, le samedi 14 janvier, on a signalé une attaque entre Bamako et Siby, sur la route de la Guinée Conakry. Selon des sources locales, la localité de Siby qui est située à moins de 50 km de la capitale malienne, a rarement fait l’objet de la présence des terroristes. Mais l’attaque du samedi dernier n’a pas été revendiqué et n’a pas fait un bilan lourd. D’ailleurs, aucun communiqué officiel n’a été fait à ce sujet.

Ces derniers temps, les terroristes en fuite semblent se concentrer sur des positions moins attaquées par les FAMA. Il y a eu ainsi l’attaque terroriste d’une mission de sécurisation de la route Kwala-Mourdiah toujours dans la région de Koulikoro. Cela s’est passé le 15 janvier sur l’axe Gomitra-Kwala faisant 05 morts côté ami dont un charretier civil de passage, 03 blessés et 02 véhicules détruits. Selon les autorités, des unités terrestres et l’aviation ont été vite engagées dans la zone pour des ratissages et des interventions aériennes dont le bilan fait état de 02 véhicules traités et 15 morts côté terroristes.

Quelques jours avant, une mission FAMa sur l’axe Tenenkou-Macina a engagé à plusieurs reprises, le mardi 10 janvier 2023, de violents combats contre des Groupes armés terroristes (GAT) après avoir été victime de plusieurs incidents à l’engin explosif improvisé, d’abord entre Dia et Diafarabé, ensuite entre Koumara et Macina. Le bilan de ces combats fait état de, côté FAMa, 03 morts, 05 blessés et 03 véhicules immobilisés. Côté ennemi, il y a eu une trentaine de terroristes neutralisés. Les renforts terrestres sont arrivés dans la zone de même que la surveillance aérienne.

Désormais chez les FAMA, le mot d’ordre est de ne laisser aucune chance aux Groupes armés terroristes de semer la terreur au sein des populations. C’est le crédo du commandant du GTIA 2 Kélétigui montant, le Commandant Abdoul Wahab Coulibaly. Ce dernier a pris officiellement les consignes des mains du commandant descendant, le Lieutenant-colonel Samba M. Keïta le samedi 31 décembre 2022 dans la Base des FAMA sise à Diallasagou.

Cette localité du Mali proche de la frontière Burkinabé avait été le théâtre d’un grand massacre des civils en juin 2022. Le Commandant Coulibaly et ses hommes conscients de cette situation se disent être déterminés à juguler l’insécurité dans cette zone en livrant une guerre sans merci contre ces individus sans foi ni loi. Il a pour cela demandé la collaboration franche de la population avant de déclarer que les terroristes seront poursuivis jusque dans leurs derniers retranchements. Selon lui, tout sera mis en œuvre pour garantir la libre circulation des personnes et de leurs biens.

Il a invité ses hommes à la vigilance et à la discipline dans cette guerre asymétrique. Les FAMA rappellent qu’au nom du principe d’assistance aux personnes en danger, le GTIA 2 Kélétigui, lors de sa progression sous les auspices de son commandant, a prêté main forte à un bus renversé en donnant les premiers soins de secours aux blessés. Cela est arrivé le mardi 27 décembre 2022 sur l’axe San-Sévaré.

Soumaila Diarra

Source : le pays

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

EDM Tombouctou : en arrêt partiel

Dans une note d’information diffusée le vendredi 16 février dernier, l’agence régionale d’EDM Tombouctou a …

Laisser un commentaire

RSS
Follow by Email
[youtube-feed playvideo="onclick"]