Dernières nouvelles

Mali-Burkina Faso : Un partenariat militaire robuste face aux défis sécuritaires

Le président de la Transition du Burkina Faso, le lieutenant-colonel Paul-Henry Sandaogo Damiba, a consacré sa première visite, à l’extérieur, à notre pays pour échanger avec son homologue malien, le colonel Assimi Goïta.

Objectif : relever les défis sécuritaires auxquels les populations et les peuples sont confrontés.

Cette visite d’amitié et de travail du chef de l’état du Faso a eu lieu le samedi dernier. C’est à 14h30mm que l’avion du président de la Transition du Burkina Faso a atterri à l’Aéroport international Président Modibo Kéita-Sénou où il sera accueilli par son homologue malien, le colonel Assimi Goïta.

En tenue militaire, béret rouge et lunettes fumées, le lieutenant-colonel Damiba est arrivé à Bamako à la tête d’une délégation. Le cérémonial d’accueil s’est déroulé en présence du Premier ministre par intérim, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le colonel Abdoulaye Maïga, des présidents des institutions de la République et des membres du gouvernement.

Après les salutations protocolaires, la revue des troupes et l’exécution des hymnes nationaux, le président Assimi Goïta a accompagné son hôte de marque au palais de Koulouba où les deux personnalités ont eu un tête-à-tête avant un entretien élargi aux membres des délégations.

À la fin de ces différentes rencontres de plus de 3 heures d’horloge, le président de la Transition du Burkina Faso a expliqué qu’il effectuait cette visite d’amitié au Mali dans le cadre de la coopération qui existe entre les deux pays. Mais aussi, précisera-t-il, il était de bon ton, pour «nous qui sommes dans une période transitoire, de venir auprès des autorités maliennes pour avoir un cadre de partage et d’échanges autour des défis auxquels sont confrontées les Transitions des deux pays».

Le chef de l’état burkinabé a ajouté que le Burkina Faso et le Mali partagent environ 1.400 km de frontière qui connaissent l’insécurité marquée par les attaques terroristes. Les discussions ont porté essentiellement sur des questions sécuritaires avec le colonel Goïta, a révélé le président Paul-Henry Sandaogo Damiba.

«Nous entendons mieux examiner et renforcer, dans les jours à venir, le partenariat  militaire qui existe entre nous pour davantage relever les défis sécuritaires auxquels les populations et les peuples sont confrontés», a déclaré le lieutenant-colonel Damiba. Comme pour dire que le Mali est loin d’être esseulé dans sa nouvelle stratégie de diplomatie et de sauvegarde de sa souveraineté nationale sur tous les plans. C’est du moins ce que l’on peut retenir de la part des pays voisins eu égard aux visites d’amitié et de travail de haut niveau qui s’effectuent actuellement au Mali.

Par ailleurs, le président de la Transition du Burkina Faso n’a pas voulu se prononcer sur la question concernant l’affaire des militaires ivoiriens détenus dans notre pays. Toutefois, il a indiqué que les autorités maliennes auront l’occasion de donner d’autres aspects des échanges de sa visite d’amitié et de travail dans notre pays.

Le chef de l’état, le colonel Assimi Goïta, a raccompagné son hôte à l’aéroport international président Modibo Kéita-Sénou dont l’avion a décollé à 20 heures à destination de Ouagadougou.

Source : l’Essor

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

EDM Tombouctou : en arrêt partiel

Dans une note d’information diffusée le vendredi 16 février dernier, l’agence régionale d’EDM Tombouctou a …

Laisser un commentaire

RSS
Follow by Email
[youtube-feed playvideo="onclick"]