Dernières nouvelles

Mali-Guinée : Les douanes maliennes s’installent à Conakry

L’ouverture de cette représentation s’inscrit dans la perspective de l’accroissement du trafic commercial entre les deux pays. Douaniers maliens et guinéens sont satisfaits de la coopération et entendent travailler conformément aux instructions des autorités politiques de faire de Conakry, port naturel du Mali, le corridor le plus rentable.

Ce rapprochement permet à l’Administration douanière de sécuriser les recettes et de faciliter la chaîne logistique. Le directeur général des Douanes a séjourné à Conakry, en Guinée, pour procéder à l’ouverture officielle de la représentation des Douanes maliennes au Port autonome de Conakry, vendredi dernier, à la faveur d’une cérémonie organisée devant les locaux réhabilités dans l’enceinte du Port autonome de Conakry.

L’inspecteur général Amadou Konaté qui était accompagné à Conakry de quelques proches collaborateurs a également Installé dans ses fonctions le nouveau représentant qu’il a nommé à ce poste depuis peu. Dans la capitale guinéenne, c’est dans l’enceinte des Entrepôts maliens en Guinée que Maliens et Guinéens ont célébré une nouvelle dimension dans la coopération douanière en installant officiellement un représentant des Douanes maliennes.

Le patron des Douanes maliennes qui n’a pas caché sa fierté de voir concrétiser une instruction forte des plus hautes autorités des deux pays, a été reçu lors de ce déplacement par le Premier ministre guinéen par intérim qui a magnifié la haute qualité des rapports fraternels qui lient les deux parties. «à titre de rappel, l’implantation d’une représentation des Douanes maliennes en Guinée est une des recommandations fortes de la Grande commission mixte de coopération entre le Mali et la Guinée, tenue à Bamako les 27 et 28 avril 2017 derniers. Cette préoccupation, nous l’avons réitérée lors de nos travaux des 2è et 3è rencontres bilatérales qui ont lieu respectivement à Kourémalé-Guinée et à Bamako les 11 et 12 août 2016 et les 8 et 9 févier 2022», a rappelé le directeur général des Douanes dans son intervention qui a précédé le dévoilement de la plaque d’identification des locaux et la coupure du ruban symbolique. «Nos deux administrations douanières, conformément à la volonté affichée de nos plus hautes autorités, ont été instruites de travailler ensemble pour faire de Conakry, port naturel du Mali, le corridor le plus rentable.

Nous disposons si heureusement de tous les instruments de coopération pour traduire dans les faits cette volonté clairement affichée de nos autorités pour le bonheur de nos populations. L’ouverture de la représentation des Douanes du Mali à Conakry en est une illustration», a-t-il argumenté à cette occasion.

L’inspecteur général Amadou Konaté a insisté sur la nécessité de créer de part et d’autre les conditions nécessaires au basculement du trafic au profit des ports de Guinée. Son homologue des Douanes de la Guinée a annoncé que les recommandations des rencontres bilatérales connaissent un niveau de mise en œuvre satisfaisant avec plus de 10 points satisfaits sur les 21.

C’est le lieu de réitérer notre ferme volonté à poursuivre les efforts conformément aux instructions des plus hautes autorités guinéennes, a-t-il dit.  En marge de cette inauguration du bâtiment logé dans l’enceinte des Entrepôts du Mali (Emagui), la délégation malienne a visité les installations portuaires notamment les portiques, les scanners, le parc automobile et les centres d’interprétation des images scanographiques. Il s’agit d’une immersion dans le système de gestion des marchandises notamment celles en destination du Mali.

Du grand navire où les conteneurs et les engins sont en cours de déchargement, aux scanners, entrepôts et aires de stationnement en passant par les salles d’imagerie, le patron des Douanes maliennes a tout visité. à tous les niveaux, les opératifs du port ont rassuré de la fiabilité des mesures de sécurité prises pour rendre compétitif le port de Conakry qui est en cours d’extension à 100% de sa capacité actuelle.

Source : l’Essor

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Trois diplomates français sommés de quitter le territoire burkinabè

Ouagadougou, 18 avril 2024(AIB)-Le Burkina Faso a donné jusqu’à ce jeudi, l’ordre à trois diplomates …

Laisser un commentaire

Share via
Share
[youtube-feed playvideo="onclick"]
Verified by MonsterInsights