Dernières nouvelles

Transition : EMK réaffirme son soutien aux autorités

Le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga a reçu, jeudi dernier à la Primature, une délégation de l’Espoir Mali Kura (EMK), conduite par Douah Abdrhamane Cissoko.

Les membres d’EMK étaient venus réaffirmer leur soutien à la Transition et apporter au chef du gouvernement les changements qui ont eu lieu au sein du mouvement.

Faisant la genèse de la création d’EMK, ils ont informé le Premier ministre qu’à compter du 10 mai dernier, Cheick Oumar Sissoko est démis de la fonction de coordinateur du mouvement. Car, selon eux, le «coordinateur, qui n’a pas pu digérer sa défaite dans le choix du Premier ministre au sein du Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), à la demande des autorités militaires, s’opposait ouvertement au chef du gouvernement et à toutes les initiatives de la Transition».

Dès lors, une gestion clanique s’est installée au sein d’EMK qui prenait toutes les décisions qui tranchaient avec celles de M5-RFP, dont il est pourtant partie prenante, ont regretté ses responsables. Pour eux, la dérive totale est arrivée avec les propos tenus par le «coordinateur» lors de l’assemblée générale du samedi 09 avril dernier où il annonçait une rupture du mouvement avec le M5-RFP et la Transition politique au Mali.

Alors que l’organisation ne peut que soutenir les autorités de la Transition, résolument engagées à poursuivre la vision du peuple malien, ont-ils fait savoir. En conséquence, diront les interlocuteurs du Premier ministre, le «noyau» des initiateurs et les militants du mouvement ont décidé de prendre leur responsabilité face à l’histoire.

Et de prendre en main l’EMK pour une structuration stratégique et une meilleure coordination de son fonctionnement et de ses activités, dans la vision qui a engagé et mobilisé le peuple malien en son sein et du M5-RFP. Parlant des sanctions de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) imposées à note pays, les responsables de l’organisation ont encouragé le président de la Transition à persévérer dans sa position qui, selon eux, conforte les Maliens.

Le Premier ministre a remercié ses interlocuteurs pour le rôle fondamental de leur mouvement dans l’aboutissement de la lutte du M5-RFP. «Rien ne saurait être possible dans la lutte du M5 sans EMK», a renchéri Dr Choguel Kokalla Maïga, affirmant que les autorités de la Transition comptent sur le mouvement.

Le chef du gouvernement a, par ailleurs, souligné que toutes les grandes nations sont passées par des périodes difficiles, signalant que les autorités de la Transition travaillent pour la restauration de la souveraineté, de l’honneur et de la dignité du peuple malien.

Dr Choguel Kokalla Maïga est aussi revenu sur les exploits de nos Forces armées et de sécurité qui «terrorisent, aujourd’hui, les terroristes». Il a également demandé l’union sacrée autour du processus de Transition.

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Examens de fin d’année : Quelles solutions pour empêcher la fuite des sujets ?

La répétition étant pédagogique nous nous intéresserons aujourd’hui à un sujet d’actualité à savoir la …

Laisser un commentaire

العربيةEnglishFrançais
[youtube-feed playvideo="onclick"]