Dernières nouvelles

Pénurie et cherté du carburant : La population très inquiète

Depuis quelques jours dans la ville de Bamako, non seulement le prix du carburant est en hausse, la rareté de ce précieux sésame dans les différentes stations de la place inquiète les populations de la capitale.

La semaine dernière, le manque de carburant à Bamako a enflammé les réseaux sociaux. À travers la ville de Bamako, on pouvait remarquer que beaucoup de stations étaient en rupture de carburant et cette situation avait suscité la crainte chez les consommateurs. Le litre d’essence est vendu à 762 F CFA et celui du gas-oil à 760 F CFA.

Pour se procurer du carburant dans la ville de Bamako, il fallait se rendre dans plusieurs stations pour demander et ensuite faire une longue queue dans le but d’être approvisionner. En plus de sa cherté, la population déplore le manque de cet élément essentiel et cette situation est du coup déplorable non seulement pour les vendeurs mais aussi pour les clients qui ne savent plus à quel saint se vouer.

En effet, il y a une dizaine de jours, les prix de l’essence et du gasoil ont connu respectivement une augmentation de près de 100 francs et 200 francs à la pompe. Face à cette situation, la population a invité les autorités à prendre des mesures idoines pour décanter la situation qui demeure très préoccupante.

« Le manque de carburant fait vraiment peur. Depuis des jours maintenant, je suis sur la moto car je n’ai pas eu de carburant, une situation vraiment déplorable qui doit être réglée au plus vite », s’est lamenté Oumar Konaté, comptable de profession.

Pour Bakary Soumahoro, chauffeur de taxi, la cherté et la rareté du carburant font en sorte que les conducteurs ont augmenté le prix. « Dès l’augmentation des prix du carburant, on a aussi procédé à une augmentation de 1000 Francs sur notre frais de transport. Il nous faut veiller pour pouvoir nous ravitailler en carburant ».

Rappelons que cette augmentation du prix du carburant est à l’origine de l’augmentation des frais de transports. Les chauffeurs de taxi, Sotrama et même les moto-taxi ont tous fait une augmentation de 500 F à 1000 Francs sur les différents prix de transports.

A noter également qu’au Mali, ces derniers temps, il y a une augmentation considérable des prix des denrées de première nécessité, le savon et beaucoup d’autres produits de consommation.

Hawa Traoré

Source: Le SOFT

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Moralisation des prêches, gestion des mosquées au Mali : De nouvelles mesures édictées par le Haut conseil islamique

Pour mettre un terme aux dissensions et problèmes liés aux prêches et à la gestion …

Laisser un commentaire

العربيةEnglishFrançais
[youtube-feed playvideo="onclick"]