Dernières nouvelles

Au Niger, 37 civils tués et 4 blessés à Darey-dey, un deuil national décrété

Dans le village de Darey-dey au Niger, 34 civils ont été tués et 4 femmes blessées  le 6 août 2021. Suite à cette attaque meurtrière attribuée à des groupes armés terroristes, le gouvernement nigérien a décrété, mercredi 18 août, un deuil national de deux jours.

« Un deuil national de 48 heures est décrété à compter de ce mercredi 18 août 2021, les drapeaux seront mis  en berne sur toute l’étendue du territoire national », a déclaré le ministre Porte-parole du gouvernement, le ministre de l’Élevage, Tidjani Idrissa Abdoulkadri, dans un communiqué du 18 août 2021.

Ce décret fait suite à la mort de 37 civils, dont 13 mineurs et quatre femmes, au cours d’une attaque armée dans le village de Darey-dey, au département de Banibangou, dans la région de Tillabéri. Le communiqué du gouvernement nigérien indique également que quatre autres femmes sont blessées lors cette tuerie.

Poursuivre la lutte contre le terrorisme

Selon le communiqué du gouvernement, cette attaque, « qui a ciblé les paisibles populations civiles, a été perpétrée par des éléments terroristes venus d’un pays voisin, d’où ils sont repartis après leur forfait ». Suite à cette attaque, les mesures sécuritaires et sanitaires ont été renforcées par les autorités nigériennes. Aussi, une enquête est-elle déjà en cours afin de « retrouver et traduire devant les tribunaux les auteurs de ces actes lâches et criminels ».

Tout en invitant la population à plus de vigilance, le Niger réaffirme « sa détermination à poursuivre la lutte contre le terrorisme jusqu’à la victoire finale », rapporte l’Agence nigérienne de presse (AIP).

Plus de 2 400 personnes tuées en 2020

Dans cette région du Sahel, faut-il le rappeler, ce sont les civils qui payent un lourd tribut de la crise sécuritaire. Depuis 2016, le nombre d’attaques des groupes « djihadistes » a été multiplié par cinq, atteignant ainsi plus d’un millier d’attaques en 2020.

Dans son rapport, Sahel : Ce qui doit changer – Pour une nouvelle approche centrée sur les besoins des populations, la Coalition citoyenne pour le Sahel indiquait que « plus de 2 400 femmes, hommes et enfants ont été tués dans des attaques menées par des groupes armés et dans le cadre d’opérations antiterroristes en 2020 ».

La rédaction

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Appel à manifestation d’intérêt

Maisons Digitales pour l’insertion sociale et professionnelle des femmes Nous agissons pour l’éducation, la santé, …

Laisser un commentaire

العربيةEnglishFrançais
[youtube-feed playvideo="onclick"]