Dernières nouvelles

ransition au Mali : Le Mouvement Mali Espoir demande sa prolongation

Le samedi 7 août 2021, le Mouvement Mali Espoir a animé un point de presse à la Maison de la presse de Bamako. Animée par son président Abdoulaye Kébé, en présence des représentants de la quarantaine d’associations qui sont membres, la conférence visait un seul objectif : la prolongation pure et simple de la transition en cours dans notre pays. Selon eux, il faut mieux proroger la transition pour bien sécuriser le pays, le mettre sur les rails de la bonne gouvernance en luttant contre les maux qui le rongent comme la corruption et la délinquance financière.

Dans sa déclaration liminaire, le président du Mouvement Mali Espoir, Abdoulaye Kébé, a rappelé d’entrée que ce point de presse est le premier initié par le mouvement, qui voit opportune l’occasion de se manifester eu égard à l’évolution sociopolitique actuelle du Mali. « Nous comptons en faire le plus souvent, chaque fois que le besoin se fera sentir, afin d’informer l’opinion nationale sur nos ambitions, sentiments et aspirations profondes sur la bonne marche de la République », promet Abdoulaye Kébé à ses militants venus nombreux.

Le Mouvement Mali Espoir, martèle Abdoulaye Kébé, est composé de gens issus d’horizons divers : femmes, vieux et jeunes de plusieurs confessions religieuses et de catégories socioprofessionnelles. Malgré cette composition hétéroclite, ajoute le président du Mouvement Mali Espoir, nous demeurons un regroupement homogène, soudé, avec un seul but, une foi et une vision commune. Notre souci et ambition constants, a fait savoir Abdoulaye Kébé, demeurent le développement de notre pays, le Mali, dans la paix, la cohésion sociale, la sécurité, le développement et la prospérité économique. « Un Mali bâti sur nos valeurs sociales, un Mali débarrassé de la corruption, de la délinquance financière, la gabegie, le népotisme, etc.», clame Kébé. Et d’ajouter : « Nous voulons un Mali Koura qui a pour socle la bonne gouvernance, avec un climat social apaisé dans tous les secteurs de l’administration publique et de l’éducation nationale, une jeunesse bien formée disposant d’emplois stables et bien rémunérés».

Notre jeune mouvement composé majoritairement de jeunes, indique Abdoulaye Kébé, se reconnaît au Colonel Assimi Goïta, Président de la Transition lui-même se réclamant de la jeunesse. «Oui! nous nous reconnaissons en Assimi Goïta, parce que nous partageons les mêmes valeurs morales, patriotiques que lui », souligne le président du mouvement. Pour illustration de notre reconnaissance à Assimi Goitra, note Kébé, je me permets de citer quelques-unes de ces valeurs. La première valeur, révèle Abdoulaye Kébé, est le don de soi, la solidarité pour la construction de l’édifice national. Selon lui, le Colonel Assimi Goïta a fait preuve de don de soi en abrégeant la souffrance du peuple malien, en mettant fin au régime de corruption, de délinquance financière, de gabegie et de népotiste d’Ibrahim Boubacar Kéita, de sa famille et son clan. En plus, appuie Kébé, le Président de la Transition Assimi Goïta a fait preuve de solidarité en oubliant son confort personnel pour renoncer aux 2/3 de son fonds de souveraineté, soit 1,8 milliard de FCFA, au profit des couches défavorisées. « Cet argent sert, depuis son investiture à la présidence de la Transition, aux œuvres humanitaires comme la construction et la réhabilitation de forages dans des zones difficiles, la réhabilitation de salles de classes, des dons de céréales aux populations du Centre et bien d’autres actions de bienfaisance », déclare Kébé avec satisfaction. La seconde valeur à travers laquelle nous le soutenons est l’équipement des Forces armées maliennes (FAMas), malgré la situation économique nationale et internationale austère. « Le Colonel Assimi Goïta a dégagé les voies et moyens pour l’équipement des FAMas. Le Programme d’Action du Gouvernement (PAG), présenté par le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga et adopté le 2 août par la majorité écrasante des membres du Conseil national de Transition (CNT) avec 102 voix pour, contre 2 et 9 abstentions, en est la preuve. Le PAG prévoit un budget de 2050 milliards de FCFA. Sur ce budget, plus de 220 milliards de FCFA sont destinés à l’équipement, la formation des FAMas et le recrutement des jeunes dans l’armée. Tout cet investissement financier vise à lutter efficacement contre le terrorisme que nous connaissons depuis plus de 10 ans en dépit des efforts consentis par la communauté internationale », a indiqué Abdoulaye Kébé.

La troisième valeur concerne la lutte contre la Corruption et la délinquance financière qui est une composante essentielle de sa politique de bonne gouvernance. Sur ce dernier chapitre, poursuit Kébé, le Colonel Assimi Goïta a décidé d’ouvrir tous les dossiers de corruptions et d’atteintes aux biens publics. « La machine judiciaire est en marche depuis quelques jours, à travers des interpellations de suspects», se réjouit Kébé Abdoulaye.

Le mouvement Mali Espoir, fait savoir Kébé, au vu de tout ce que nous venons d’évoquer et qui, à notre entendement, constitue un trait caractéristique d’un vrai patriote, nous demandons au peuple malien le rallongement de la Transition. « Il faut mieux proroger la transition pour bien sécuriser le pays, le mettre sur les rails de la bonne gouvernance en luttant contre les maux qui le rongent comme la corruption et la délinquance financière », insiste Abdoulaye Kébé. Les élections pour l’avènement d’un régime démocratique et constitutionnel normal d’accord, dit Kébé, mais nous disons : la sécurité et la bonne gouvernance d’abord. Pour nous, a souligne Kébé, seule la prolongation de la Transition dirigée par le Colonel Assimi Goïta est à même de nous conduire à un pays de bonne gouvernance, stable, en paix, en sécurité et économiquement prospère.

Hadama B. Fofana

Source : Le Républicain 9 Août 2021

 

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Appel à manifestation d’intérêt

Maisons Digitales pour l’insertion sociale et professionnelle des femmes Nous agissons pour l’éducation, la santé, …

Laisser un commentaire

العربيةEnglishFrançais
[youtube-feed playvideo="onclick"]