Dernières nouvelles

Examens de fin d’année scolaire 2020-2021 : Le BT santé ouvre le bal

Les examens de fin d’année scolaire 2020-2021 ont démarré hier par celui du Brevet de techniciens de santé (BT Santé). Pour cette année, le BT santé enregistre 6.450 candidats inscrits dont 4.954 filles sur l’ensemble du territoire.

Les postulants repartis dans 11 centres composent dans trois filières : santé maternelle et infantile (SMI), santé publique (SP) et techniciens de laboratoires et de pharmacie (TLP).

La pathologie médicale, la nutrition, la stomatologie, la pathologie chirurgicale, la pédiatrie, la santé publique et épidémiologie, la radiologie, l’anesthésie, la psychiatrie, l’ophtalmologie, la gestion administrative et l’ORL (oto-rhino-laryngologie et de oto-rhino-laryngologiste) sont les matières dans lesquelles les candidats composent.

Le centre du lycée du Progrès situé à Faladiè compte 831 candidats dont 779 filles repartis entre 27 salles de classes. Au moment où le président de ce centre Daba Traoré et son équipe s’activaient pour les derniers réglages, certains candidats omis se sont présentés pour expliquer leurs problèmes. Ceux-ci ont été recensés et repartis dans les 27 salles.

Accompagné des responsables scolaires, la ministre de l’Éducation nationale, Mme Sidibé Ousmane Dédéou, s’est rendue tôt le matin au centre du Progrès. À 8 heures la cloche retentit pour annoncer le démarrage des épreuves.

La ministre a donné le top départ de l’examen du BT santé dans la salle N°22 en ouvrant la première enveloppe de l’épreuve de pathologie médicale contenant des questions de cours et une étude de cas. «Citer les signes cliniques de l’IHTA. Citer les facteurs déclenchant d’une crise drépanocytaire. Quels sont les signes cliniques de l’insuffisance cardiaque gauche?», est le sujet des questions de cours.

«Mademoiselle Astan M. âgée de 18 ans est élève au lycée BAD.

Elle a été reçue en urgence à l’ASACO de Darsalam dans un tableau de douleurs abdominales intenses, vomissements alimentaires, épisodes de diarrhées, fièvre à 40°C, altération de l’état général. À l’interrogatoire, l’accompagnant reconnaît que Mlle M. était à une invitation à la veille. Donner une hypothèse diagnostique probable se rapportant à ce tableau.

Proposer les examens complémentaires permettant de confirmer votre diagnostic. Proposer un schéma thérapeutique pour cette patiente» est l’intitulé de l’étude de cas.

En s’adressant à la presse, la ministre de l’Éducation nationale a déclaré que cette année scolaire est exceptionnelle, car depuis plusieurs années on assistait à des années scolaires tronquées.

«On ne savait pas quand est-ce que l’année scolaire commence et prend fin. Elle a toujours a été prolongée», a constaté Mme Sidibé Ousmane Dédéou qui a reconnu que les examens scolaires se déroulent en hivernage.

La ministre a annoncé que le président de la Transition et le Premier ministre avaient instruit les autorités scolaires des travaux de grande envergure sur l’ensemble du territoire national pour rendre les salles de classes praticables pour le bon déroulement des examens. «Tous les moyens ont été mis à la disposition de mon département. Nous sommes dans le processus de travail», a indiqué Mme Sidibé Dédéou Ousmane.

S.Y. W.

Source : l’Essor

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Suspension des concerts dans les stades : Pour préserver les installations sportives

Une décision du ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et …

Laisser un commentaire

العربيةEnglishFrançais
[youtube-feed playvideo="onclick"]