Dernières nouvelles

Bamako et Kati : Le kg de la viande bovine avec os vendu à 2300 FCFA et sans os 2800 FCFA

Pour stabiliser le prix de la viande bovine dans la ville de Bamako et périphérie, le Ministère de l’industrie et de commerce et les syndicats des bouchers et les consommateurs ont signé un accord, hier mardi, qui engage les bouchers à céder le kilogramme de la viande bovine à 2300 et 2800 FCFA à partir du lundi.
-maliweb.net- C’est la flambée des prix de la viande bovine dans la capitale malienne et à Kati qui a obligé le gouvernement de la transition, à travers le ministère de l’industrie et du commerce, à engager des discussions avec les syndicats des bouchers d’une part et des consommateurs d’ d’autre part. Les négociations entre les différentes parties, qui ont duré 20 jours, ont abouti à la signature d’un protocole d’accord. Lequel engage le gouvernement à accorder une subvention directe à la filière viande bovine pendant deux mois. C’est-à-dire, le gouvernement va subventionner les aliments bétails et la carcasse de bœuf abattu à 45 000FCFA. «  C’est une instruction du premier ministre et le Président de la transition  de tout mettre en œuvre pour stabiliser le prix de la viande», a déclaré le ministre Mohamed Ould Mahmoud.
En retour, les bouchers s’engagent à céder à partir, du lundi 12 juillet 2021, le Kilogramme de viande bovine avec os 2 300 FCFA et celui sans os va désormais coûter 2800 FCFA. En outre, les bouchers s’engagent à afficher le prix du kilogramme de la viande vendue et à respecter les normes sanitaires. «  A travers le ministre du commerce, on a découvert les difficultés que les bouchers rencontrent lorsque le prix de la viande flambe. Mais, nous nous engageons à accompagner le gouvernement dans la stabilisation du prix », a rassuré Hamsourlaye Diallo, Secrétaire Général du syndicat des bouchers.
Les signataires de ce protocole d’accord signé, hier mardi, au ministère de l’industrie et du commerce annoncent que les opérations de contrôle vont démarrer dès lundi pour constater l’application de la convention de deux mois dans tous les marchés de Bamako et de Kati. « Il n’y aura plus deux prix, mais plutôt un seul prix », insiste le ministre Mohamed Ould Mahmoud. La signature de l’accord a été salué par le président de l’association libre des consommateurs, Abdoulaye Ballo, qui a remercié le ministère du commerce pour son engagement auprès des bouchers pour réduire le prix de la viande bovine en cette veille de la fête de Tabaski où de nombreuses familles, faute de moyens de pouvoir s’acheter un mouton, se rabattre sur la viande bovine. Une commission de suivi de cet accord a été mise en place au niveau de chaque abattoir pour s’assurer de son effectivité.
Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

À propos malikunafoni

Vérifiez encore

Suspension des concerts dans les stades : Pour préserver les installations sportives

Une décision du ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et …

Laisser un commentaire

العربيةEnglishFrançais
[youtube-feed playvideo="onclick"]