Gouvernement de transition : vers un réaménagement de l’équipe de MOCTAR OUANE ?

La session délocalisée du Comité de Suivi de l’Accord (CSA) qui était prévue le 26 janvier 2021 à Kidal, avait été reportée pour des raisons qui sont jusqu’ici ignorées des maliens.

Cette 43ème session du Comité de Suivi de l’Accord (CSA) devait se tenir au lendemain même de la visite d’une forte délégation ministérielle dans la région le 25 janvier 2021.

Ce grand rendez-vous qui devrait permettre d’impulser une nouvelle dynamique au processus de paix en cours, devra en principe ouvrir ses travaux aujourd’hui jeudi 11 février 2021.

Cette session, faut-il le rappeler, se tient  pour la première fois dans cette partie du pays depuis la signature de l’Accord pour la paix en juin 2015.

Initialement prévue le 26 janvier 2021, cette session du CSA à Kidal avait été ajournée d’après les confidences à la demande de la présidence algérienne de la Médiation.

« Les parties maliennes projetaient effectivement un CSA à Kidal  le 26 janvier, mais la présidence Algérienne de la Médiation a demandé son report », avait confié une source diplomatique basée à Bamako à l’époque,  non sans préciser l’opportunité que cela représente pour le processus en cours dans le pays.

Ainsi en prélude à l’ouverture de la session prévue aujourd’hui, une réunion de haut niveau décisionnel des parties signataires de l’Accord et du gouvernement s’est tenue à Bamako le lundi 8 février 2021.

LAYA DIARRA

Source: Le Soir de Bamako

Partager

Updated: février 11, 2021 — 1:02

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2018 Malikunafoni.ml, un Journal d’information en ligne, vous y trouvez l’actualité nationale et internationale sur le Mali dans divers domaines. Frontier Theme