Coronavirus: trois nouveaux pays africains touchés, l’Europe en alerte «élevée» •

Un personnel médical contrôle la température des personnes à un point de passage de la périphérie de Duhok, en Irak, le 2 mars 2020. REUTERS/Ari Jalal

L’épidémie de coronavirus continue à se propager, notamment en Italie où plus de 300 nouveaux cas ont été recensés. En Afrique, le Sénégal, la Tunisie et le Maroc rejoignent la liste des pays touchés.

■ Neuf fois plus de nouveaux cas dans le monde qu’en Chine en 24h

« Au cours des dernières 24 heures, il y a eu près de neuf fois plus de cas de Covid-19 signalés en dehors de la Chine qu’en Chine », a déclaré lors d’une conférence de presse le directeur de l’Organisation mondiale de la santé Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Selon un bilan établi par l’Agence France-Presse, le nombre de cas de nouveau coronavirus dans le monde s’élevait à 17h à 90 160, dont 3 079 décès, dans 73 pays et territoires. Quelque 1 906 nouvelles contaminations et 83 nouveaux décès ont été recensés depuis le décompte de dimanche à la même heure.

■ Le Sénégal, la Tunisie et le Maroc touchés à leur tour

La Tunisie a enregistré ce lundi un premier cas de coronavirus. La personne infectée est un quadragénaire tunisien arrivé par la mer d’Italie le 27 février, a précisé le ministre de la Santé Abdellatif Mekki. Cet homme qui vit et travaille en Italie a développé deux jours après son arrivée des symptômes qui l’ont poussé à contacter les services d’urgences. Les tests en laboratoire ont alors confirmé que sa forte fièvre était due au nouveau coronavirus. Sa famille et les 250 passagers qui ont effectué la traversée sur le même bateau vont être soumis à des tests de dépistage.

Le premier patient marocain vient également d’Italie, selon le ministère de la Santé. Placé en quarantaine dans un hôpital de Casablanca, son état n’est pas inquiétant. Le Royaume avait déjà détecté 27 cas suspects, jusque là restés négatifs.

Le Sénégal a également annoncé ce lundi son premier cas de nouveau coronavirus. Il s’agit d’un Français, marié et père de deux enfants, qui réside avec sa famille à Dakar depuis plus de deux ans. Ils avaient séjourné dans l’Hexagone du 13 au 25 février, à Nîmes et dans une station de ski de Rhônes-Alpes, avant de revenir au Sénégal. « Le vendredi 28 février, la cellule d’alerte du ministère de la Santé a été contactée par une structure médicale privée au sujet d’un patient de nationalité française, reçu en consultation et présentant une fièvre de 39°C, des maux de gorge et des maux de tête », a indiqué le ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr.

Il a été placé en quarantaine au service de maladies infectieuses de l’hôpital de Fann, à Dakar. « À ce jour, l’état du patient ne suscite aucune inquiétude majeure », a précisé Abdoulaye Diouf Sarr, précisant que « le dispositif de surveillance et de riposte au Covid-19 est renforcé et tous les moyens sont mis en œuvre pour circonscrire la maladie ».

Les autorités procèdent désormais à l’identification des personnes avec qui il aurait pu être en contact. « A partir du moment où nous savons que le cas a pris un avion, nous allons repasser sur ses pas et nous allons travailler avec la compagnie aérienne pour voir quels étaient les contacts au niveau de l’avion et au sol », a expliqué le docteur Lucile Imboua, représentante de l’OMS au Sénégal.

Si les autorités n’ont pas confirmé le nom de la compagnie aérienne empruntée par le patient contaminé, une source ministérielle confie qu’il s’agit de la compagnie nationale Air Sénégal. Ses représentants étaient lundi 2 mars dans la soirée en réunion de travail avec l’institut Pasteur de Dakar pour définir les mesures à mettre en place. Le Sénégal devient Six pays africains sont donc désormais touchés, après l’Égypte, l’Algérie, le Nigeria.

■ Niveau d’alerte « élevé » en Europe

Le virus continue de se propager également sur le territoire européen. Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies a relevé son niveau d’alerte qui passe de « modéré » à « élevé ». En Italie, la barre des 50 morts est franchie. Cinquante-deux personnes contaminées par le nouveau coronavirus sont décédées, soit 18 de plus que dimanche. Il s’agissait à chaque fois de personnes âgées ou déjà atteintes de pathologies graves, a précisé le chef de la Protection civile Angelo Borrelli. Le nombre de cas s’élève maintenant à 2 036, contre 1 694 hier à la même heure.

En France, le nombre de morts est désormais passé à trois après le décès d’une femme de 89 ans dans l’Oise. Soixante-et-un nouveaux cas ont été rapportés, portant le total à 191 depuis son apparition sur le territoire français. Le Salon mondial du Tourisme de Paris, qui devait se tenir du 12 au 15 mars, a été annulé. Le Musée du Louvre est resté fermé ce lundi pour la deuxième journée consécutive après que ses salariés ont décidé d’exercer leur droit de retrait.

En Allemagne, les autorités ont revu l’évaluation du risque a été porté à « modéré » contre « faible à modéré » auparavant. Durant le week-end, les cas recensés ont triplé et peu à peu le nombre de régions concernées s’élargit avec désormais 11 Länder sur 16. Si des manifestations ont été annulées, les autorités se refusent à des mesures d’ampleur pour privilégier à la base le cas par cas. Le ministre de la Santé juge une fermeture des frontières inutile et s’oppose à une interdiction de certains vols vers des pays ou régions particulièrement frappés. La compagnie Lufthansa a toutefois indiqué qu’elle n’assurerait aucun vol vers la Chine et l’Iran jusqu’à fin avril.

Au Portugal, deux premiers cas ont été signalés ce lundi : un homme de 60 ans ayant voyagé dans le nord de l’Italie et hospitalisé à Porto, et un homme de 33 ans, également hospitalisé à Porto où il se trouve dans un « état stable ». La contamination de ce deuxième patient serait lié à un voyage dans la région de Valence, dans l’est de l’Espagne, où des cas ont été recensés.

Les autorités russes ont également fait état d’un premier cas à Moscou, jusqu’alors épargnée. Les cas recensés sur le territoire concernaient deux Chinois, depuis déclarés guéris, et trois Russes contaminés sur le paquebot Diamond Princess et rapatriés dans leur pays.

Stockholm, de son côté, demande la suspension des vols entre l’Iran et la Suède. Quatorze cas de contamination ont en effet été confirmés sur le territoire suédois, parmi lesquels six s’étaient rendus en Iran.

■ Premiers cas en Indonésie et Arabie saoudite

Ailleurs dans le monde, l’Indonésie, l’Arabie saoudite sont aussi venues allonger la liste des pays touchés par le virus. En Indonésie, il s’agit de deux femmes, une mère de 64 ans et sa fille, hospitalisées à Jakarta. L’absence de cas de contamination dans cet archipel d’Asie du Sud-Est de 260 millions d’habitants ayant de nombreux contacts avec la Chine avait été en effet pointé du doigt comme étant hautement improbable. Concernant l’Arabie saoudite, c’est un homme testé positif après son retour d’Iran. Il est actuellement « isolé à l’hôpital » et avait fait escale à Bahreïn, a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué.

■ Paris, Londres et Berlin proposent leur aide à l’Iran

Dans un communiqué commun de leurs ministères des Affaires étrangères, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni annoncent qu’ils vont fournir un « soutien matériel et financier » à l’Iran. Le pays est le troisième le plus touché après la Chine et la Corée du Sud, avec au moins 66 morts et 1 500 personnes contaminées. Londres, Paris et Berlin devaient envoyer en avion dès ce lundi de « l’équipement pour des tests de dépistage » ainsi que des « combinaisons de protection et des gants ». Ils se sont « également engagés à fournir via l’OMS et les autres agences de l’ONU » une aide de près de cinq millions d’euros.

Téhéran a en revanche rejeté l’aide des États-Unis. « Si nous pouvons aider les Iraniens sur ce dossier, nous sommes assurément prêts à le faire », avait affirmé samedi le président américain Donald Trump. « La seule chose qu’ils doivent faire est de le demander ». « Nous nous méfions des intentions des Américains et ne comptons pas sur ces aides », a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Abbas Moussavi, cité par l’agence officielle Irna.

Source : RFI

 

Partager

Updated: mars 3, 2020 — 3:51

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2018 Malikunafoni.ml, un Journal d’information en ligne, vous y trouvez l’actualité nationale et internationale sur le Mali dans divers domaines. Frontier Theme