Promotion des artistes et acteurs culturels du Mali

La  Coopération Suisse  au Mali débloque 400 millions de Fcfa

Le  complexe  culturel Wokloni Blonba  a  servi  de  cadre  le jeudi 21 novembre 2019, à la signature  de  partenaire  entre  le  Blonba  et  la  coopération  suisse au  Mali  pour  le financement  d’un programme dénommé « Star » par la coopération  suisse,  afin de  soutenir le monde  artistiques  et  acteurs   culturels maliens. Les  documents  du  programme  qui  dure  trois  ans  intitulé « appui financier et renforcement  des  capacités  de projets  artistiques  et de  festivals  sur  l’ensemble  du territoire  malien »,  ont été  paraphés par  le promoteur  de Blonba, Alioune  Infra N’Diaye  et  Giancarlo  de  Pocciotto, chef  de  coopération internationale  bureau  de  coopération suisse  au Mali, en présence  des professionnels  du monde  de la culture  et  de   la chargée  des affaires  culturelles  de la coopération suisse  au  Mali, Rachel Sommer  Traoré.

Il s’agit  du  premier appel à candidature  lancé  ce  21 novembre  et  qui prend  fin le 18  décembre  prochain sur  les  deux prévus  dans  le cadre  de  l’exécution  de   ce  programme  triennal « star soutien  technique  au  monde  artistique ». L’objectif  de  ce  premier  appel  est  d’identifier  quinze  projets  et  festivals  confondus  dans  toutes  les  catégories  artistiques  dans  distinction. Ces projets  et  festivals bénéficieront  de la  part  du  programme Star, d’un  appui  financier  et  d’un renforcement  de  compétence  en  fonction de   leurs besoins. Une  des  missions  du  programme  Star   est  de  contribuer  à  la promotion  du  dialogue  social et de  la  paix, à la mise  en  place  d’une  économie  culturelle reproductible, aux renforcements  des  capacités   des  acteurs  culturels, à  aider  les associations  ou  organisations  culturelles  à mieux  se structurer.  Les cibles  du  projet  sont les projets  artistiques  de  toute catégorie d’art  ayant  au  moins une  année  d’existence ; les festivals  ayant  au  moins trois ans d’existences.

Alioun  Ifra N’Diaye, promoteur  de Blonba,  a  déclaré : « le programme  débute à partir  d’aujourd’hui. Parce que l’appel à  candidature, l’appel  à projet sera  diffusé  à  partir  d’aujourd’hui au  sortir  de cette  salle. Le projet  star  c’est  aussi  400 millions  de  Fcfa  pour trois ans pour soutenir  trente  projets  artistiques   et   de  festivals. C’est aussi  former  les  managers du  monde  de la culture et  travailler  à  accompagner  un certains nombre  de plaidoyers   auprès des  partenaires  du  Mali, auprès  du  gouvernement  du Mali, auprès  du  Président  de  la  République, auprès  des  collectivités  locales, auprès  du  parlement, etc. » Selon  lui, ça  va  dans  le  sens  d’ une  réorganisation  systémique  de  la  culture  malienne. « Pour  que  la culture  soit  un facteur  de transformation  et  de  cohésion  sociale, que ça soit  aussi un outil  de  développement, un outil  qui  va  aussi  produire  et  de  la recherche, faire  également  que  le monde  de la culture, c’est-à-dire, la communauté des  artistes  et  des acteurs  culturels, puisse bénéficier d’une environnement  qui va  les  sécuriser. Voilà  de façon  résumé  ce que  va  être  star,  pour  les  trois ans à  venir. C’est  beaucoup  d’ambitions  pour  un  tel  budget, mais  c’est  notre ambition. Et je  pense  qu’avec la coopération suisse, il y a aussi  une  possibilité  qui  nous  a été  donné de mutualiser   les moyens  qui  sont  en  place. Une démarche  qui  va nous  permettre de contribuer  véritablement à  cette réorganisation  systémique de  la culture  au Mali ».

Giancarlo de Picciotto, chef de  coopération internationale  bureau  de  coopération  suisse  au  Mali, a remercié tous  ceux quisont  derrière  ceprojet,  en  particulier  Rachel Sommer  Traoré du  bureau  de  la  coopération  suisse  au  Mali qui  est  la  responsable du  domaine  culture. « Nous  le faisons  ce  soutien, parce  que  depuis  1971, le bureau  de  coopération  suisse  a ouvert ses portes  à Bamako  et  a appuyé  le Mali dans  les  initiatives  culturelles.  Nous avons  la  conviction  profonde  que  la culture fait  partie de  la vie  de  tout  un  chacun  de  nous. Négliger  donc  la culture  qui  est  processus  de  développement , c’est  amputer  quelqu’un  d’une  partie  de  son corps. Ça veut  dire  qu’il faut  respecter  la culture  sous  toutes  ces formes. Elle  contribue  au  processus  de  développement. Des sujets   comme l’accès à l’école, l’accès l’eau  potable peuvent  être   accompagnés  des éléments  culturels qui peuvent  être  beaucoup  plus porteurs. A travers   ce projet, on  veut vous  donner  une chance de  contribuer   au  développement  culturel  du  Mali. En entreprenant  non seulement  un  développement  humain  personnel, mais aussi  du processus  de développement  du Mali. A  vous   de nous proposer comment  le faire. Soyez  rassuré  que l’appui à la culture malienne  de  la suisse  ne  fera pas défaut à travers  son  bureau  de  coopération  résident à Bamako. Le soutien  à la  culture  qui  est  un  élément  important  de  la  politique  étrangère  de  la Suisse. Nous  avons  la possibilité  de  mettre  des choses  importantes  ensemble. C’est  donc  avec  grand  plaisir  que  nous  nous  lançons  dans  cette  aventure  avec vous »,a  dit  le diplomate.

Rachel Sommer Traoré  d’ajouter que, « Ce programme  Star  est  divisé  en trois volets. Le premier  qui  sera lancé  ce  soir  concerne  l’appui financier  et  technique  au  projet (premier volet).  Le second sera la situation  de startups événementielles  et culturelles de manière générale.  Et  le troisième est  un appui à  la communauté  artistique  malienne  dans  son  ensemble»

 

Partager

Updated: novembre 29, 2019 — 6:01

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2018 Malikunafoni.ml, un Journal d’information en ligne, vous y trouvez l’actualité nationale et internationale sur le Mali dans divers domaines. Frontier Theme