Le président Keïta reçoit Soumaïla Cissé : Une rencontre d’information

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a reçu lundi en fin d’après-midi le chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé. Selon nos sources au cabinet du chef de file de l’opposition, il s’agissait d’une rencontre d’information au cours de laquelle le chef de l’état et son hôte ont échangé sur les grandes questions de la nation.

Les deux personnalités ont évoqué la situation sécuritaire, singulièrement la double attaque contre le camp de Boulkessi et contre le poste militaire de Mondoro fin septembre. Des événements qui se sont soldés, faut-il le rappeler, par des pertes importantes à la fois en vies humaines et en matériel. Il est vrai que nos troupes ont infligé par la suite de lourdes pertes à l’ennemi, tuant une cinquantaine de terroristes et démantelant certains de ses repaires dans la zone.

Ibrahim Boubacar Keïta et Soumaïla Cissé ont également échangé sur la situation économique et politique du pays. La crise sécuritaire n’est pas le meilleur facteur d’épanouissement pour l’économie même si notre pays fait preuve d’une certaine résilience.

Sur le plan politique, l’actualité est dominée par la tenue du Dialogue national inclusif dont les phases des communes, des cercles et des régions ont déjà eu lieu. Il reste à organiser dans la capitale le débat national qui fera la synthèse de l’ensemble des préoccupations de la base et proposer des solutions permettant de sortir le pays de la crise. Le président de la République, toujours selon nos sources au cabinet du chef de file de l’opposition, a réitéré son souhait de voir toutes les sensibilités prendre part au Dialogue national inclusif. Ibrahim Boubacar Keïta a confié à son hôte qu’il est prêt à faire le porte-à-porte personnellement pour amener les réticents à se joindre au dialogue national. Cette démarche volontariste, le chef de l’état l’a déjà annoncée au cours de sa rencontre, le 12 octobre dernier, avec les notabilités venues de Niono, suite aux événements dramatiques ayant conduit au lynchage à mort du commissaire de police de la ville. Ibrahim Boubacar Keïta l’a répété aussi lors de sa rencontre avec nos compatriotes vivant en Russie, en marge du sommet de Sotchi.

Le président de la République a également exprimé son soutien à la mise en place d’une commission d’enquête à l’Assemblée nationale sur l’affaire des aéronefs de l’armée. Il convient de souligner que le chef de file de l’opposition est à l’origine de la création de cette commission qui doit faire la lumière sur cette affaire qui continue de défrayer la chronique.

La rédaction

Source : l’Essor

 

Partager

Updated: octobre 30, 2019 — 6:55

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2018 Malikunafoni.ml, un Journal d’information en ligne, vous y trouvez l’actualité nationale et internationale sur le Mali dans divers domaines. Frontier Theme