Lutte contre le terrorisme : Plus de 50 terroristes neutralisés

À la suite de l’attaque simultanée contre ses positions à Boulkessi et Mondoro le 30 septembre dernier, l’armée poursuit des opérations pour traquer les groupes terroristes de la zone et retrouver les soldats portés disparus.

Sur son site web, l’armée révèle que le bilan de l’attaque de Mondoro n’a pas évolué. Deux civils ont été tués et les FAMa ont enregistré des pertes en matériels. Par contre, du côté de Boulkessi, la situation a évolué. En effet, l’armée indique que l’opération « Renou Bravo-Mike » se poursuit depuis la reconquête du Fort 11, avec la neutralisation des terroristes par des frappes aériennes. La consolidation de l’emprise continue avec le soutien des partenaires et un engagement très accru de la Force Barkhane auprès des FAMa. Le mardi 16 octobre dernier, rapporte la même source, les FAMa ont été pris à partie par des assaillants dans le village de Boulkessi suite à une patrouille de reconnaissance. Le bilan de cette opération est de quatre terroristes neutralisés, un blessé. Les recherches ont permis d’établir la preuve de la participation des femmes aux côtés de l’ennemi, pendant les combats du 30 septembre 2019.

L’armée annonce aussi avoir déclenché le 7 octobre dernier une autre opération, dénommée « éléphant ».

Elle a pour objectifs la recherche et la destruction des refuges de l’ennemi. Cette opération se poursuit avec plus d’une vingtaine de sorties et frappes aériennes. Les résultats sont jugés probants. Côté ennemi, on signale en effet une cinquantaine de terroristes neutralisés, une trentaine de blessés, des matériels détruits, un important plot logistique de 35 fûts de carburant détruit.

Le bilan du côté de l’armée reste inchangé avec 38 morts, 17 blessés. Deux soldats portés disparus ont été retrouvés au Burkina Faso et acheminés à Bamako le 15 octobre dernier. En outre, 18 éléments (14 parachutistes et 4 gendarmes) qui étaient présents à Mondoro et à Dinangourou à partir d’où ils devaient rejoindre Boulkessi ont tous rejoint leur famille. Au total 27 soldats manquent toujours à l’appel. Les actions planifiées se poursuivent avec une meilleure évaluation du bilan et plus de précision par rapport aux effets produits sur l’ennemi. Les actions de recherches continuent pour retrouver les soldats portés disparus.

Massa SIDIBÉ

Source : l’Essor

Partager

Updated: octobre 21, 2019 — 1:05

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2018 Malikunafoni.ml, un Journal d’information en ligne, vous y trouvez l’actualité nationale et internationale sur le Mali dans divers domaines. Frontier Theme