À quoi joue le DG du trésor ?

La question revient constamment sur les lèvres depuis que cet ancien directeur des Marchés Publics a commencé à en imposer un peu trop de zèle aux autres responsables du système financier malien. Traditionnellement, en effet, le trésor public, sa boite à lui, est considéré comme la principale banque où convergent toutes les recettes. Mais il nous revient, de source bien introduite, que Monsieur El Moctar n’a chiche désormais d’outrepasser sa partition avec des empiètements inédits sur le domaine des autres services à assiettes. En clair, s’il revient aux plus hautes autorités de fixer le cap des montants mensuels à recouvrer par lesdits services, c’est bien le Directeur général qui se croit investi du droit de leur imposer une échéance. Nos sources indiquent en sus que l’intéressé s’y prend avec une intrigante rigueur martiale puisqu’il lui arrive même de refuser les opérations de versement pour cause de retard. De quoi pourrir l’atmosphère entre lui et les responsables des principaux services qui affrontent avec tant d’âpreté les contraintes d’objectifs prévisionnels si difficiles à atteindre.

Source: Le Témoin

Partager

Updated: août 28, 2019 — 2:59

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2018 Malikunafoni.ml, un Journal d’information en ligne, vous y trouvez l’actualité nationale et internationale sur le Mali dans divers domaines. Frontier Theme