Nouvelle rencontre entre IBK-Soumi, aujourd’hui ou demain : Passer de la nuit à la lumière !

Jugé de ne pas être sincère dans sa démarche, le chef de l’Etat a décidé de passer à la vitesse supérieure, pour témoigner de sa bonne foi. De retour d’une visite d’Etat, il fait fi de sa posture pour appeler au téléphone son jeune frère, Soumaïla Cissé (qui était hors du pays).

Cet appel, aura été sans nul doute le coup déclencheur d’une promesse de rencontre programmée entre les deux personnalités.

Même là, des concitoyens doutaient de la tenue de cette rencontre. Qui s’est finalement realisée le 26 février, dans la cordialité la plus requise. Elle a duré deux heures environs autour d’un diner de réconciliation, qui a permis aux deux ‘’frères’’ de fumer afin le calumet de la paix.

« Nous avons parlé de l’ensemble de la situation du pays, des problèmes liés à la crise, sécuritaire, sociale, électorale, économique et financière. La discussion a été franche, nous nous sommes parlées en vérité » a confié l’opposant Cissé a sa sortie de la rencontre.

A deux, affirme-t-il, il n’y a pas eu de peine à se mettre d’accord sur la situation actuelle du Mali. Laquelle, selon toujours le chef de file de l’opposition, mérite un traitement de choc et qu’il faut rassembler les Maliens autour des difficultés actuelles. « Nous allons essayer ensemble en toute responsabilité de voir comment conjuguer les efforts pour sortir le Mali des difficultés » a-t-il promis, tout en annonçant que leur prochaine rencontre sera, soit pour aujourd’hui lundi 4 ou demain mardi.

Par ailleurs, si cette rencontre suscite beaucoup d’espoir auprès du peuple quant à la décrispation politique, il sied de souligner que cela doit être continuel. En élargissant ce cadre de dialogue aux autres responsables de partis politiques. Cela, pour réussir les nouvelles réformes en cours.

Dans une grande humilité pour l’intérêt supérieur du Mali, le président de la République et le chef de file de l’opposition, viennent de montrer à la face du monde la maturité de la démocratie malienne. D’ailleurs, ils ne sont pas à leur première du genre. Cela, comme s’ils ont compris que le peuple malien est devenu un troupeau devant être guidé par deux bergers…

Par Moïse Keïta

Source: Le Sursaut

Partager

Updated: mars 4, 2019 — 3:13

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2018 Malikunafoni.ml, un Journal d’information en ligne, vous y trouvez l’actualité nationale et internationale sur le Mali dans divers domaines. Frontier Theme